Prestation de serment des juges constitutionnels : la société civile demande la dissolution de l’Assemblée nationale

La société civile de la RDC demande la dissolution de l’Assemblée nationale. Elle a exprimé ce souhait, mercredi 21 octobre, à la suite de l’absence des présidents des deux chambres du Parlement et du Premier ministre ainsi que des parlementaires et ministres du Front commun pour le Congo (FCC) lors de la cérémonie de prestation de serments des juges constitutionnels.

« Le gouvernement ou les représentants du peuple devraient être présents. Mais ils ont préféré suivre les directives de leurs partis politiques. Pour remettre la démocratie sur la voie, cela passe par la dissolution de l’Assemblée nationale et la fin de la coalition FCC-CACH », a proposé le coordonnateur général de la Société civile de la RDC, Christopher Ngoy

Il condamne l’absence délibérée des officiels membres du FCC et pense que le pays ne devrait pas être pris en otage par la classe politique.

Pour sa part, Jonas Tshiombela de la Nouvelle société civile congolaise estime que la cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels a évité une prise en otage de la justice du pays.

« Il y a une crise de confiance entre eux, et ils risquent de prendre en otage l’avenir du pays », renchérit-il.

De son côté, la Synergie des missions d’observation citoyenne des élections (SYMOCEL) insiste sur la nécessité de préserver l’indépendance de la justice en RDC.

« Si les juges respectent leurs serments, dans l’exercice de leurs, c’est ce qui nous intéresse : premièrement, la dépolitisation de la Cour constitutionnelle et deuxièmement, son corollaire qui est l’indépendance de la justice », a poursuivi le Bishop Abraham Djamba.

Dans l’ensemble, les organisations de la Société civile saluent le déroulement pacifique de la cérémonie de prestation de serment des juges constitutionnels qui a eu lieu au Palais du peuple, malgré des contradictions soulevées entre le Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila et le Cap pour le changement (CACH) de Félix Tshisekedi.

La société civile espère voir s’ouvrir une nouvelle ère en RDC avec une justice efficace et apolitique.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner