Meurtre des experts de l’ONU : le chef milicien Trésor Mputu va comparaitre comme renseignant

Le procès des présumés meurtriers des experts de l’ONU a repris ce mardi devant la Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental. Il était suspendu depuis le mois de mars et l’instauration de l’état d’urgence. L’audience du jour a été marquée par la demande de la comparution comme renseignant du chef milicien Trésor Mputu que le ministère public voudrait entendre au sujet des mèches de cheveux retrouvées dans les effets de Vincent Manga, l’un des personnes poursuivies pour ce meurtre.

Compte-rendu d’audience

C’est en fin d’audience que cette question s’est invitée aux débats. Le ministère public interroge Vincent Manga au sujet des mèches de cheveux retrouvées dans ses effets lors de son arrestation en mars 2018 près de Bunkonde.

Le prévenu répond que c’est Jean Bosco Mukanda qui a brandi ces mèches de cheveux alors que Trésor Mputu lui demandait s’il ne disposait pas des cheveux d’un albinos ou d’une personne de race blanche pour pouvoir élaborer un fétiche.

C’est là que Manga dit avoir obtenu ces mèches de cheveux. Sans donner de date précise, le prévenu affirme que l’évènement a eu lieu au mois de mai 2017, deux mois après l’exécution des deux experts.

Jean Bosco Mukanda dément vigoureusement ce récit, accusant Manga de «mythomanie».

Le ministère public fait savoir que «vraisemblablement» ces mèches de cheveux auraient été coupées sur la tête de Zaida Catalan.

Le général Muwau demande donc la comparution de Trésor Mputu comme renseignant lors de la prochaine audience pour qu’il éclaire les juges sur ce point précis. Demande acceptée par la Cour.

Le chef milicien Trésor Mputu a été arrêté au mois de mai dernier. Il est également soupçonné d’être impliqué dans le meurtre des experts. Mais pour le moment, le parquet militaire continue d’enquêter à son sujet.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner