Forum des As : « Tshisekedi : ne pas bruler la maison ! »

 

Revue de presse du vendredi 23 octobre 2020

Les journaux parus ce vendredi 23 octobre à Kinshasa attendent de Felix Tshisekedi « un discours rassembleur, modéré. »

« Garant de la cohésion nationale, le chef de l'Etat devrait rassurer plutôt que suivre les postures va-t-en-guerre des faucons. Que va dire le Président ? Quelle décision va-t-il prendre ? », s’interroge Forum des AS, avant de poursuivre :

« En ce vendredi 23 octobre, les Congolais ont leurs yeux bornés vers la Cité de l'Union africaine. D'ores et déjà, des analystes et autres connaisseurs des réalités socio-politiques rd congolaises conseillent au chef de l'Etat de puiser dans la sagesse et la modération pour sauvegarder les acquis de la cohésion nationale, et de sécurité. Pour cela, Fatshi devrait plutôt rassurer en tournant le dos aux options belliqueuses que lui suggèrent les extrémistes de son camp. Pas seulement. Le Président devrait donc privilégier la conciliation, le dialogue, plutôt que l'épreuve de force. Il devrait surtout se garder de brûler la maison commune. Au risque que le feu consume… tout le monde. »

L’Agence congolaise de presse (ACP) annonce que le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, s’adresse ce vendredi à la nation. Information que l’agence officielle tire du communiqué du directeur de cabinet intérimaire du chef de l’Etat, Désiré Cashmir Kolongele Eberande, rendu public mercredi, au journal télévisé de la chaine nationale. Selon la source, la 54ème réunion du Conseil des ministres prévue pour ce même vendredi a été reportée à une date ultérieure.

L’annonce de ce message, pense le quotidien Le Phare, crée visiblement une véritable panique dans les états-majors politiques.

Entre-temps, le FCC ne reconnaît pas ces trois nouveaux juges constitutionnels, signale La Prospérité, qui cite une nouvelle déclaration de cette plateforme politique de Joseph Kabila. Le FCC se dit prêt à tout mettre en œuvre pour barrer la route à toute démarche tendant à déstabiliser les institutions en RDC. Il se dit également prêt à recourir à toutes les voies légales, pour le respect absolu de la Constitution. Aussi, continue-t-il à crier aux violations de la Constitution et à exiger au Président Félix Tshisekedi de rapporter ses ordonnances querellées autour de la nomination de ces trois nouveaux juges.

Ce qui fait dire à La Reference Plus : après la prestation de serment de trois juges de la Cour constitutionnelle mercredi au Palais du Peuple, « tirs croisées sur Tshisekedi et Kabila. »

Selon La Prospérité, au moment où la crise entre le FCC et le CACH, plateformes formant la coalition au pouvoir, prend des allures frôlant la rupture claire et nette, le message du chef de l’Etat est de plus en plus difficile à lire entre les lignes. Il est donc difficile d’imaginer ce qu’il va dire ! Mais, ce qui est sûr, constate le quotidien, « des questions et suppositions envahissent, tout naturellement, les esprits des congolais sur le contenu de cette adresse à la Nation du président de la République. Aujourd’hui plus que jamais, le peuple attend du chef de l’Etat un discours rassembleur, modéré, précis et direct pour garantir le bon fonctionnement des institutions, qui bien entendu figure dans ses prérogatives. »

En prévision de cette adresse du chef de l'État prévue pour aujourd’hui, 7sur7.cd révèle que le commissaire général de la police nationale congolaise, Dieudonné Amuli a instruit les commissaires provinciaux de mettre en état d'alerte leurs différentes unités, surtout d'occuper les points chauds de leurs ressorts respectifs.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner