Evasion de la prison de Beni : les autorités municipales de Butembo s’inquiètent pour leur propre sécurité


Les autorités communales de Butembo se disent inquiètes pour leur propre sécurité suite à l’évasion des prisonniers de Kangbayi à Beni.

D’après deux de quatre bourgmestres de la ville, des nombreux criminels de grand chemin qu’ils ont fait arrêter se trouvent maintenant dans la nature.

Le premier à s’inquiéter c’est le bourgmestre de la commune de Mususa, Mbahitoya Bovick, déclare être préoccupé par le fait que, des nombreux criminels qu’il a fait arrêter se retrouvent actuellement dans la nature. Il s’agit principalement des présumés assassins du docteur Camerounais Richard Muzoko. D’après le bourgmestre, des présumés meurtriers de cet agent de l’OMS avaient leur base dans sa commune, où même des effets personnels de la victime avaient été retrouvés. Les premières audiences sur cette affaire avaient été annoncées pour la semaine du 26 octobre en cours. C’est ainsi que le bourgmestre sensibilise toute la population de sa municipalité à dénoncer tout détenu évadé de Kangbayi , qui se retrouveraient parmi elle. A cet effet, il a réuni les représentants des confessions religieuses le mercredi, en vue d’étendre le message.

De son côté, l’inquiétude du bourgmestre de la commune de Vulamba, Cyprien Mulondi, concerne des bandits armés communément appelés Kasukwistes. Cyprien Mulondi affirme que plusieurs dizaines de ces grands criminels avaient arrêté dans sa juridiction et gardés dans la prison de Kangbayi à Beni en attendant leur procès.

Depuis l’évasion spectaculaire des prisonniers de Kangbayi, une dizaine d'eux ont déjà été arrêtée à Butembo.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner