L'ONU en campagne contre l'infox sur les réseaux sociaux


L’ONU a lancé en ce mois d’octobre une campagne dénommée "Marquons la pause" pour combattre la désinformation sur les réseaux sociaux concernant particulièrement la pandémie à Coronavirus.

Dans un entretien accordé jeudi 22 octobre à Radio Okapi, le directeur du Centre d’information des Nations Unies basé à Dakar, au Sénégal, Damian Cardona, indique que ce phénomène des fake news n’épargne aucun continent, ni aucune culture.

C'est ainsi qu'il lance un appel aux jeunes du continent et de la RDC, de prendre toujours du recul et un temps avant de partager toute information reçue sur les réseaux sociaux.

« Je pense que cette campagne de pause est énormément importante. Nous tous, on regarde tout le temps l’information dans tous les réseaux sociaux, mais parfois, on dit, c’est quoi ça ? Vraiment, ça n’a pas de sens. Alors, ce qu’on nous demande, c’est d’avoir un esprit critique. Il y a beaucoup de mensonges. Les réseaux sociaux ont fait des choses magnifiques, ils ont relié le monde, ils ont fait trouver des amis, ils ont fait énormément des belles choses. Mais en même temps, ils sont aussi tellement puissants, qu’ils peuvent passer, tellement vite, des infox, les fakes news. Alors, je pense que, la jeunesse, la société congolaise, quand elle voit des informations, il faut toujours vérifier. Alors, il faut cette pause, il faut prendre un tout petit un peu de temps, avoir un temps de dire, ça, je ne suis pas sûr, laisse-moi réfléchir un moment, ça je suis sûr, je peux partager ça, à mes amis, à mes collègues, à mes proches, en sachant que c’est de l’information crédible », a expliqué Damian Cardona.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner