Difficiles conditions des déplacés de Bijombo : près de 5 000 enfants n’ont pas accès aux soins de santé

Les déplacés internes de Bijombo dans le territoire d'Uvira au Sud-Kivu vivent dans des conditions difficiles. Près de 5 000 enfants n'ont pas accès aux soins médicaux et manifestent des cas de malnutrition. Plus de dix femmes accouchent chaque mois dans ce site et supportent les bébés dans des intempéries insupportables, décrit l’Infirmier titulaire du centre de santé placée dans ce site.

Ce n'est pas un camp de réfugiés proprement dit mais c'est un site de déplacés internes. Beaucoup sont venus du territoire de Fizi, pour s'ajouter à ceux de plusieurs localités de Bijombo dans le territoire d'Uvira.

A ce jour, 1 029 hommes et 1 186 femmes avec 4 971 enfants vivent ici aux abords du camp des Casques bleus de la MONUSCO de Bijombo. Sur ce site ils manquent de tout. Presque pas de nourriture pas d'accès aux soins de santé.

Plus de dix femmes accouchent sur ce site chaque mois, selon infirmier du titulaire du site. Environ 60 cas de malnutrition avec 13 décès sont enregistrés au cours des trois derniers mois. Les enfants ne vont pas à l'école depuis une année.

Les jeunes filles d'environ 15 ans, avec panier au dos grimpent la montagne à la recherche du bois de chauffe. Difficile de croire comment ces êtres humains survivent sous des intempéries dans cette zone de Bijombo où il fait extrêmement froid.

Ces déplacés demandent au Chef de l'Etat de déployer et renforcer les effectifs des FARDC pour en finir avec les groupes armés pour permettre leur retour sécurisé dans leurs milieux.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner