RDC : à la suite de l’insécurité, le retour des déplacés de Bijombo devient hypothétique

Le retour des déplacés internes de Bijombo dans le territoire de Fizi devient de plus en plus hypothétique à cause des conditions sécuritaires qui ne sont toujours pas rassurantes.

La plupart des déplacés internes de Bijombo sont maintenant favorables pour leur retour sécurisé dans leurs milieux respectifs. Il s'agit notamment de ceux des localités du territoire de Fizi au-delà de la rivière Elila. Mais cette zone de Chakira-Kamombo-Kangwe est sous contrôle d'un groupe armé communautaire basé à Nyamara.

Leur chef de guerre, un ex officier des FARDC devenu rebelle, conditionne le retour des déplacés dans la zone sous son contrôle. Selon lui, tous les déplacés qui désirent retourner dans cette partie du territoire de Fizi doivent obligatoirement s'installer aux abords de son quartier général. Ce chef milicien, qui a même reçu en début de cette semaine une délégation des membres de sa communauté partie de Bijombo, s'oppose à tout déplacement de l'armée régulière, même des casques bleus de la MONUSCO dans cette zone.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner