7sur7.cd : « Jean-Marc Kabund met en garde : ‘La dissolution reste une option irréversible si les lignes ne bougeaient pas’ »

Revue de presse du lundi 16 novembre 2020

La position de l’UDPS sur la coalition FCC-CACH, les « dialogue vertical » d’Adolphe Muziro et le meeting de Gabriel Kyungu sont parmi les sujets à la Une des journaux parus à Kinshasa lundi 16 novembre.

Le président intérimaire de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a, via Twitter, indiqué que les personnes qui ont pris part à la marche de samedi 14 novembre ont apporté leur soutien aux consultations présidentielles. Cependant, rapporte 7sur7.cd, le président du parti présidentiel estime que la dissolution de l'Assemblée nationale est une option irréversible ; au cas où les choses ne s'améliorent pas sur le plan politique.

Les militants de l'UDPS et ceux des autres partis politiques dont l'AFDC de Modeste Bahati, ont marché samedi à Kinshasa et dans d'autres villes du pays pour soutenir les consultations initiées par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. À Kinshasa par exemple, les marcheurs qui étaient regroupés à la Place Triomphale retenue comme point de chute de la manifestation, ont exigé la fin de la coalition FCC-CACH. Pour ce faire, Jean-Marc Kabund, précise le portail, a promis aux militants de transmettre ce message au chef de l'État.

Dans cette optique, Gabriel Kyungu explique que « le FCC est désormais dans l'opposition.  Nous allons ouvrir des écoles pour qu'ils apprennent des leçons sur leur nouveau statut d'opposants », a indiqué le président de l’UNAFEC, au cours d'un meeting politique tenu ce même samedi 14 novembre 2020 à Lubumbashi. Du coup, Gabriel Kyungu, commente 7sur7.cd, a appelé la population à soutenir l'initiative du chef de l'État, Félix Tshisekedi, celle de consulter les acteurs sociopolitiques les plus représentatifs du pays pour créer l'union sacrée de la Nation.

En revanche, selon Actualité.cd, le leader de Nouvel Elan, Adolphe Muzito, plaide pour des réformes structurelles avant la tenue d'éventuelles élections anticipées. Pour tout dire, il déconseille au président Félix Tshisekedi de tenter la dissolution de l'Assemblée nationale ou le débauchage d'un groupe de députés pour vouloir former une nouvelle majorité parlementaire, analyse le media en ligne.

Mais, de leur côté, informe, Depechcd.net, la jeunesse Kabiliste, une structure du regroupement politique FCC dénonce l’interdiction de sa marche prévue samedi pour dénoncer la violation de la constitution par le président de la République. Cette structure accuse notamment la police d’avoir étouffé cette activité, notamment par l’usage des gaz lacrymogènes et et des arrestations arbitraires.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner