RDC : comment assurer la stabilité des institutions provinciales ?

Certains gouverneurs des provinces de la République démocratique du Congo (RDC) sont destitués, d’autres sont réhabilités. Des procédures d’interpellation ou de destitutions sont aussi contestées. C'est le train de vie des institutions provinciales du pays, depuis quelques temps.  

Le dernier cas en date est celui du gouverneur de la province du Kwilu visé par une motion de défiance. Certains députés l'accusent d’incompétence et de mauvaise gestion avérée de la province. 

Mercredi dernier, le gouverneur du Maniema a été évincé par l’Assemblée provinciale. Les députés provinciaux l’accusent de manque de leadership responsable, de mauvaise gestion à outrance, détournements sans précédent des finances publiques ainsi que le tribalisme et le clientélisme comme mode de gestion. 

A ce jour, plusieurs gouverneurs ont été visés par des motions de défiance. 

Les raisons avancées pour destituer les gouverneurs vous semblent-elles valables ? 

Que faire pour assurer la stabilité des institutions provinciales ? 

Invités

Lambert Luhondo, député provincial du Kwilu et initiateur de la motion contre le gouverneur de cette province

Delphin Kikuni, expert en décentralisation et ancien conseiller de gouverneur (Maniema) pendant plus de 10 ans

Me Sudi Kimputu Alimasi, Expert en décentralisation.

/sites/default/files/2020-11/17112020-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner