RDC : la classe politique toujours divisée sur la CENI et les reformes électorales

En RDC, les électeurs seront appelés à élire les nouveaux dirigeants en 2023. Pour avoir des élections libres et équitables, il est important que le vote se déroule dans de bonnes conditions. Cependant, la question des animateurs de la CENI et les reformes électorales divisent la classe politique congolaise.  

Lors des consultations initiées par le chef de l’Etat, le Comité laïc de coordination (CLC) a remis un mémo Felix Tshisekedi, qui reprend trois préoccupations essentielles notamment la crédibilisation des élections de 2023.

-Au vu de l'évolution de la situation politique du moment, que proposez-vous pour avoir des élections crédibles et acceptées par tous en 2023 ? 

Invités :

-Christophe Lutundula, Député national et cadre du parti politique Ensemble pour la république. Il est auteur d’une proposition de loi relative à la réforme de la CENI.

-Me Ferdinand Kambere, Secrétaire permanent adjoint du PPRD, parti membre du Front commun pour le Congo (FCC).

-Me Zacharie Kenda, Avocat. Il est cadre de l’UDPS, parti membre de la plate-forme CACH.

 

/sites/default/files/2020-12/02122020-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner