Assemblée nationale : Mboso Nkodia prend la commande du bureau provisoire

A l'Assemblée nationale, le doyen d'âge des députés Mboso Nkodia, assisté de deux plus jeunes députés viennent de prendre la commande du bureau provisoire de la chambre. 

Installé par le directeur des ressources humaine de l'Assemblée nationale, le secrétaire général étant suspendu, ce bureau d'âge a pour mission d'examiner les pétitions contre les membres du bureau Mabunda ainsi qu'organiser les élections du prochain bureau si celui de Mabunda tombait.

 Mboso Nkodia 78 ans, Aminata Namasia 27 ans et Gaël Busa 27 ans, tous du FCC viennent de prendre la commande du bureau de l'Assemblée nationale en présence de 279 députés.

les députés pétitionnaires prennent le contrôle de la salle de congrès

Les députés pétitionnaires ont pris le contrôle de la salle des congrès ce mardi 8 décembre après-midi. Ils ont débuté la plénière pour installer le doyen d'âge et les deux plus jeunes députés nationaux.

L’assemblée nationale est le théâtre des affrontements depuis lundi 7 décembre. Ce mardi a été la deuxième journée d’affrontements au Palais du peuple entre les partisans de l'Union Sacrée et ceux du PPRD. Une personne a été blessée et plusieurs chaises cassées.

Alors que la police a bien quadrillé tous les périmètres empêchant à toute personne à y accéder, à l'intérieur du Palais du peuple, les députés pétitionnaires et ceux du FCC attendent sous une forte tension deux activités différentes.

La plénière prévue au Sénat a même été reportée à une date ultérieure.

A l’Assemblée nationale, alors que le bureau venait de suspendre toute activité jusqu’à nouvel ordre, le rapporteur de la chambre a invité les députés à une réunion.

Une rencontre qui se chevauche avec la plénière convoquée par le secrétaire général de l’Assemblée nationale pour installer le bureau d’âge qui présidera la plénière portant examen desdites pétitions.

Les députés du FCC et les pétitionnaires se sont donc retrouvés dans une même salle pour deux activités différentes. D’où un affrontement sans merci entre les deux camps. Conséquence, un blessé grave et quelques dégâts matériels.

La situation en ce moment semble se calmer avec notamment le renforcement du dispositif policier conduit par les commissaires général et provincial de la PNC descendus sur place au palais du Peuple.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner