Anselme Yabouri : ‘’Les armes légères et de petit calibre sont la première source des conflits armés en Afrique et en RDC''.

Le Centre régional pour le désarmement et la paix, UNREC, appuie la Commission nationale de lutte contre la non-prolifération dans la non-prolifération des armes légères et de petit calibre en RDC.  Un atelier de trois jours, soit du 23 au 25 novembre a réuni une soixantaine d’experts à Kinshasa. Le Directeur de cette structure relevant de l’Onu est notre invite.

*Le contrôle des armes légères et de petit calibre doit intégrer la dimension genre dans la lutte contre la prolifération de ces arsenaux. C’est la thématique qui a réuni du 23 au 25 novembre à Kinshasa, près d’une centaine d’experts. Cet atelier de formation est organisé par la Commission nationale de contrôle des armes légères et de petit calibre, avec le soutien technique soutenu du Centre régional de l’Onu pour la paix et le désarmement, UNREC et l’appui financier de l’Union européenne. Le Centre antimines des Nations Unies, UNMAS, a participé à ces travaux. Mme ERLY MUNOZ, coordonnatrice de l’UNREC, justifie le lien et la nécessité d’intégrer la dimension genre dans le processus de lutte contre la prolifération des armes légères en RDC. Elle s’est exprimée à notre micro :

Décryptage

Dans le domaine humanitaire, une université au secours des étudiants des quartiers pauvres de la périphérie de Kinshasa. Il s’agit de l’Université Progrès Kinshasa Est. Cet établissement d’enseignement universitaire prive base dans la commune de la Nsele, a organisé samedi 22 novembre sa toute première collation des grades académiques. 33 lauréats issus des quartiers pauvres ont obtenu ainsi leurs diplômes de graduat. Son recteur, le professeur Emmanuel Kahusu MWAN-ZA-Ka en parle avec Blaise Shindani Kambala.

Nouvelles en bref

*Ouvrons cette page des nouvelles par le Kasai Central. Le Bureau conjoint des Nations Unies aux Droits de l’homme apporte un appui financier aux avocats qui assistent les personnes poursuivies pour le meurtre des deux experts de l’Onu, tues en mars 2017. Le montant de cet appui n’a pas été révélé. Le bâtonnier du Barreau du Kasaï-Central parle d’un témoignage de reconnaissance pour le travail de ces avocats. Me Dominique Kambala demande aux avocats de prendre conscience de leur part de responsabilité dans ce dossier.

** Rendons à présent à Goma au Nord Kivu. Certaines femmes engagées dans la lutte pour les droits des femmes notent quelques avancées significatives dans la vie politique nationale et des textes, notamment dans le code de la famille. Nonobstant ces avancées, fait remarquer Me Nelly Kyeya, point focal du mouvement ‘’ Rien Sans la femme’’, les défis restent encore nombreux.

*** Enfin, en Ituri, une mission conjointe Monusco-autorites provinciales s’est rendu compte des difficultés de fonctionnement qu’éprouve le centre de sante de Sota dans le territoire d’Irumu , à près de 50 kilomètres au Sud de Bunia. En cause, la persistance de l’insécurité dans cette zone. Les habitants, principalement les femmes et les enfants, risquent leurs vies chaque jour, par manque de médicaments. Les responsables de cette structure médicale n’ont pas de moyens pour se déplacer vers Nyakunde, la zone de santé voisine située à une dizaine de kilomètres pour s’approvisionner en médicaments.

Invite

Les armes légères et de petit calibre sont la première source des conflits armes en Afrique et en RDC. Ces propos sont de M. Anselme Yabouri, Directeur du Centre régional pour le désarmement et la paix en Afrique, UNRC, une structure relevant des Nations Unies. UNREC a apporté son appui technique a l’atelier organise par la Commission nationale de lutte contre les armes légères et de petit calibre et de réduction de violence armée du 23 au 25 novembre ici a Kinshasa, avec l’appui financier de l’Union européenne. Il évoque, l’importance de cet atelier et de la nécessite de la lutte contre la circulation de ces arsenaux. Nous vous proposons l’interview qu’il nous accordée.

Nouvelle de province

Le Programme Alimentaire Mondial a lancé mardi, le Projet de Cantines scolaires au village de Tabacongo, situé à 17 km au Nord de Kalemie dans la province de Tanganyika. Ce programme cible les enfants de trois Sous-divisions de l’Enseignement primaire, secondaire et technique de Kalemie1, 2 et 3. La cérémonie a regroupé les autorités provinciales et scolaires du Tanganyika. Francois-Xavier MYBE pour le reportage revient de la zone.

Agenda de la semaine

Un seul grand rendez- vous a noter dans vos agendas cette semaine : mardi1er décembre 2020, la communauté internationale célèbre la journée mondiale de lutte contre le sida.

Bonne ecoute

/sites/default/files/2020-12/30112020-p-f_magun-_web-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner