Kwango : pénurie d’intrants de prise en charge du paludisme

Depuis plusieurs mois, il y a rupture des stocks en intrants de prise en charge du paludisme dans toutes les structures sanitaires de la province du Kwango, renseigne la ministre provinciale de la Santé, Lamama Ndandu Akamba. Elle indique que le manque des ACT ne permet pas de prendre correctement en charge les malades selon la politique nationale de prise en charge de paludisme.

Lamama Ndandu Akamba précise aussi que la dernière distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides date de 2016 contrairement au protocole de prise en charge de paludisme qui exige que les moustiquaires soient distribuées chaque deux ans. Elle plaide auprès des partenaires afin de venir en appui au Kwango pour une prise en charge efficace de cette maladie.

« Il y a toujours rupture des médicaments surtout les ACT, Arthesunate-Amodiaquine. Maintenant le protocole de prise en charge n’est pas respecté, on commence à prendre en charge le paludisme simple avec la quinine. Or le traitement du paludisme est gratuit,  mais les ménages commencent à acheter les médicaments pour soigner les enfants. Nous allons demander aux partenaires de mettre à notre disposition, les ACT pour respecter le protocole national. Par rapport à la lutte d’abord il faut une lutte anti vectorielle, là il faudrait d’abord commencer à assainir le milieu et il faut aussi utiliser les moustiquaires imprégnées d’insecticide », a fait remarquer Dr Lamama Ndandu Akamba.

Selon elle, la dernière distribution des moustiquaires au Kwango date de 2016 :

« Le protocole dit il faut que chaque deux ans qu’on renouvelle la distribution. Mais nous c’est depuis 2016 qu’on avait distribué les moustiquaires. Nous plaidons auprès des partenaires de pouvoir songer aussi au Kwango par rapport à la distribution des moustiquaires pour protéger les ménages ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner