Ituri : 4 morts dans les attaques de 3 villages du territoire d’Irumu

Quatre personnes ont été tuées dans les attaques des miliciens de la Force patriotique et intégrationniste du Congo (FPIC) dans les localités de Diango, Centrale Solenyama et Tokodo à une dizaine de kilomètres de Bunia en chefferie de Baboa Bokoe dans le territoire d’Irumu.

Parmi les victimes l’on compte un militaire et trois civils. Trois personnes ont été kidnappées et des maisons incendiées.

Les miliciens de la FPIC ont multiplié les attaques depuis le début de cette année 2021. Lundi dernier, ils ont fait incursion à Diango qui abrite la ferme agro-pastorale des démobilisés. Certains militaires qui assuraient la garde de la ferme les ont repoussés.

Mardi 5 janvier, ces hommes armés ont envahi la localité de Solenyama à 15 kilomètres au nord de Bunia.

Trois civils dont deux femmes et un enfant de 13 ans ont été pris en otage. Ces rebelles ont progressé le soir au village voisin de Tokodo où ils ont mis le feu sur certaines maisons.

Ces attaques ont entrainé le déplacement de nombreux habitants ans ces trois localités. Certains ont trouvé refuge aux quartiers situés à la périphérie de Bunia. Le porte-parole des FARDC en Ituri indique que les dégâts ont été limités grâce à l’intervention des Forces loyalistes qui ont mis en déroute ces rebelles. Le lieutenant Jules Ngongo ajoute que quatre parmi ces miliciens ont été appréhendés et que le calme est revenu dans ces entités.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner