Lubero : reprise des activités socioéconomiques à Kikuvo après 3 journées ville morte

Les activités socioéconomiques ont repris normalement ce lundi 18janvier à Kikuvo,  dans le territoire de Lubero (Nord-Kivu) après trois journées « ville morte » décrétées par la société civile locale pour exiger le départ du fonctionnaire délégué de l’Etat dans cette région. L’administrateur du territoire assistante lance à cet effet l’appel à la population de collaborer avec les militaires pour ne pas laisser l’occasion à l’ennemi de s’infiltrer.

Elle a fait cette déclaration, après l’incendie du campement de la position militaire de Kikuvo la semaine dernière par une frange de la population lors d’une manifestation.

D’après le président de la société civile locale, Kanduhula Musavuli, les activités ont repris progressivement depuis le weekend.  C’est après que la population a constaté le départ de Paluku Kasombole Edgar, fonctionnaire délégué du gouverneur dans cette région.

Ce lundi matin, toutes les activités socioéconomiques ont repris normalement, ajoute-t-il. Cependant, il exige la réparation des biens endommagés, selon lui, par les militaires FARDC lors de la manifestation de la population jeudi dernier. Il cite, entre autres, deux maisons des civils incendiées et les biens d’un habitant extorqués. 

 L'administrateur du territoire assistante confirme la nouvelle de la reprise normale des activités mais ne reconnait pas l’incendie des maisons des civils incendiées par les militaires. Marie-José Kavugho indique que, si le fonctionnaire délégué a quitté cette zone, c’est pour aller répondre à l’invitation de l’administrateur du territoire qui avait convoqué également la société civile pour trouver une solution à ce problème. 

Cette autorité administrative, qui déplore l’incendie du campement de la position militaire par une frange de la population, appelle la population de la région à ne pas considérer les militaires comme des ennemis mais plutôt à collaborer avec eux pour ne pas permettre aux vrais ennemis de la paix de s’infiltrer. 

Rappelons que la société civile de Kikuvo avait décrété trois journées ville morte la semaine dernière pour exiger le départ du fonctionnaire délégué du gouverneur, accusé d’incompétence.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner