Bukavu : la division provinciale des mines désormais dotée des femmes OPJ


La division provinciale des mines du Sud-Kivu est désormais dotée des femmes Officiers de Police Judiciaire (OPJ) à compétence restreinte. Les vingt inspectrices des mines ont prêté serment mercredi 17 février au parquet général de Bukavu. Cela, à l’issue d’une formation de deux semaines assurées par l’organisation Internationale des Migrations (OIM) et le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH). 

Dix sont issues de la division provinciale des mines et géologie, dix autres femmes sont du Service d’Assistance et Encadrement des matières précieuses (SAEMAPE).

Pour le chef de division provinciale des mines, Simon Lubula, l’avènement de ces femmes OPJ était très attendu pour la recherche des infractions de son secteur étant donné que le Sud-Kivu est une province hautement minière : 

« Il y a un besoin par ce que la division provinciale des mines travaille sur toute la chaine de la traçabilité, du puits jusqu’à l’exportation. C’est pour cela que nous avons eu besoin de ces inspectrices pour réprimer les infractions, et aussi il y avait ce manque de qualification des sites miniers pour augmenter le nombre de sites et augmenter ainsi la production des matières minérales ». 

Le procureur de la République près le TGI de Bukavu, Katele Kapeleka, qui a pris acte de leur prestation de serment s’est adressé à elles pour leur rappeler le travail qui les attend sur terrain : « Mesdames les OPJ, dans votre secteur des mines, il y a ceux qui viennent avec des minerais ici dans la ville et qui n’ont pas de titres d’exploitation minière, si vous les laisser par ce qu’ils appartiennent à tel groupe ou tel autre groupe, vous serez aussi poursuivi pour abstention coupable ».  

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner