Insécurité grandissante dans la partie orientale de la RDC

​La situation sécuritaire est de plus en plus préoccupante dans la partie orientale de la RDC. Depuis le début de la semaine, 28 civils ont été tués en Ituri et dans le Nord-Kivu.  

Ces tueries sont attribuées aux rebelles ougandais des ADF. Ces derniers ont massacré dimanche dernier, 14 personnes dans la localité de Ndalya, territoire d’Irumu dans la province de l’Ituri.  

Ces rebelles ougandais ont aussi attaqué le secteur de Ruwenzori dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Bilan : 14 civils tués, dont 10 dans le groupement de Malembo, lundi et 4 à Oicha, dans la nuit de mardi à mercredi. 

Comment expliquer cette recrudescence des massacres des civils ? 

Invités  

-Me Lando Mafuta, conseiller du Mécanisme national de suivi à la Cellule thématique sur la consolidation de l’autorité de l’Etat en particulier dans la partie l’Est de la RDC. Il est le point focal du MNS en Ituri. 

-Grégoire Kiro Tsongo, député national élu de Beni-ville au Nord-Kivu. Il est secrétaire général du parti politique RCD/KML. 

-Jackson Ausse, député national élu du territoire d’Irumu, province de l’Ituri, cadre d’Ensemble pour la République. 

 

/sites/default/files/2021-02/180221-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner