Nord-Kivu : l’ambassadeur de l’Italie en RDC tué lors d'une attaque armée

L’Ambassadeur de l’Italie en RDC, Luca Attanasio a été tué dans une attaque armée ce lundi 22 février sur la route Goma-Rutshuru. L’incident s’est passé dans le village de Kanyamahoro, dans la périphérie du parc national des Virunga (PNVI), rapporte Cosma Wilungula, directeur général de l'ICCN.

Les gardes du parc national des Virunga sont intervenus pour sauver l’Ambassadeur et l’ont conduit à l’hôpital de la MONUSCO où il a succombé des suites de ses blessures.

L’attaque armée a visé un convoi du Programme alimentaire mondial (PAM) pendant une visite près de Goma.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a exprimé, d  ns un communiqué publié ce même lundi sa plus profonde compassion et ses condoléances à la famille, aux collègues et aux amis des trois personnes tuées,  lors d'une attaque contre une délégation se rendant sur le terrain dans l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Un certain nombre d'autres passagers voyageant avec la délégation ont été blessés au cours de l'attaque

Les trois personnes décédées ont été identifiées comme étant l'ambassadeur d'Italie en RDC, Luca Attanasio, un membre de l'ambassade italienne et un chauffeur du PAM.

La délégation se rendait de Goma à Rutshuru pour visiter un programme d'alimentation scolaire du PAM lorsque l'incident s'est produit.

Le PAM collaborera avec les autorités nationales pour déterminer les détails de l'attaque, qui a eu lieu sur une route qui avait préalablement obtenu l'autorisation de voyager sans escorte de sécurité, indique le communiqué.

Une journée sombre pour l’Italie

« Aujourd'hui est une journée sombre et triste pour notre pays. Nous avons appris avec un grand désarroi et une immense douleur la mort de notre ambassadeur en République démocratique du Congo, Luca Attanasio, et d'un militaire de l'Arme des gendarmes, Vittorio Iacovacci », indique dans un communiqué Luigi Di Maio, ministre italien des Affaires étrangères et de la coopération de la         coopération internationale de l’Italie.

« Les circonstances de cette attaque brutale ne sont pas encore connues et aucun effort ne sera épargné pour éclairer ce qui s'est passé. Je vais faire rapport au Parlement dès que possible. Aujourd'hui, l'État pleure la perte de deux de ses enfants exemplaires et se serre autour de leurs familles et de leurs amis et collègues à la Farnesina et dans l'Arme des gendarmes », conclut Luigi Di Maio.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner