Jean-Paul Kapitula commente la journée mondiale de la protection civile pour les habitants de Beni

Le monde célèbre chaque le 1er mars, la journée mondiale de la protection civile. Les objectifs affirmés de cette journée sont d’attirer l'attention du public le plus large sur son rôle majeur dans la vie quotidienne des populations, et de sensibiliser les populations sur les mesures à adopter en cas de catastrophes naturelles.

A Beni, dans le Nord-Kivu, la population civile est confrontée aux massacres et tueries des groupes armés, les inondations, les épidémies de Coronavirus et d’Ebola.

« La guerre est une catastrophe aussi. Ces massacres empêchent la population à s’épanouir. Aujourd’hui, il y a encore l’épidémie, la 12e, de l’Ebola », a fait remarquer Jean-Paul Kapitula, membre de la cellule de coordination de la protection civile dans la région de Beni.

Il répond aux questions de Marc Maro Fimbo.  

/sites/default/files/2021-03/web-invite.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner