Politico.cd : « Kinshasa : 4 morts et plusieurs dégâts matériels après la pluie »

Revue de presse du mercredi 17 mars 2021.

La pluie qui s’est abattue mardi 16 mars sur la capitale kinoise, a causé d’énormes dégâts tant humains que matériels. Dans la commune de Kinsenso, au centre de Kinshasa, 4 enfants d’une même famille ont péri et plusieurs maisons emportées par les eaux, rapporte le bourgmestre Jacques Bile après sa ronde, renseigne Politico.cd

Pour le chef de cette municipalité, ce sont de constructions anarchiques qui sont à la base de ces dégâts tant matériels qu’humains.

Autre dégât, rapporte l’Agence congolaise de presse (ACP), une érosion née de la pluie diluvienne qui s’est abattue mardi matin sur la ville de Kinshasa a causé un effondrement autour du pont N’djili menaçant sa structure du côté de la commune de Masina.

Cet ouvrage jeté sur la rivière N’djili est construit pour assurer la continuité de la route nationale N°1, qui relie la partie Ouest à celle de l’Est de la RDC dans sa traversée urbaine vers l’aéroport de N’djili à Kinshasa au niveau national. Dans la capitale Kinshasa, il relie la artie Est (Tshangu) à la partie centre- Ouest (Mont Amba, Funa et Lukunga.

Selon certains analystes, l'écroulement du Pont N'Djili était inévitable. « C'est la conséquence des travaux interminables du saut-de-mouton de Débonhomme dans la commune de Matete sur le boulevard Lumumba qui obligeaient les véhicules à s'immobiliser sur le pont pendant au moins 20 heures par jour », ajoute Forum des As.

Dans le rôle tireur d’alerte, le journal L’Avenir dit avoir également fait large écho en son temps.

Et la tête d’érosion a été promptement colmatée. Après le cri d’alarme du journal, le 8 mars 2021, l’état du pont était resté stationnaire jusqu’à la pluie qui vient d’endommager partiellement le point de jonction entre l’Est et l’Ouest de la capitale congolaise risquant de couper Kinshasa en deux. Promptement, comme il y a une année, l’autorité urbaine a pris le taureau par les cornes, pour sauver le pont. Mais comment en est-on arrivé là ?

Conséquence de la forte pluie à travers la capitale, la société commerciale de distribution d’eau, REGIDESO, annonce l’interruption de son service de fourniture d’eau potable dans ses usines de traitement situées au niveau des rivières Ndjili, Lukunga et Lukaya. Une information à lire sur les colonnes de Dépêche.cd

La REGIDESO renseigne qu’elle a entraîné un trouble très élevé de l’eau brute et la présence des déchets solides déversés dans les rivières.

Elections

En politique, Actualité.cd s’intéresse à l’échange à l’Assemblée nationale entre Christophe Mboso et Bintou Keita, sur notamment la nécessité d'organiser les élections en 2023. Les deux personnalités ont aussi échangé sur la problématique de la pacification de l'Est de la RDC.

« Je viens d’arriver dans le pays et avec mes collaborateurs, nous avons pensé qu’il était important de venir féliciter l’honorable président de l’Assemblée nationale pour la cérémonie de rentrée parlementaire qui a eu lieu hier lundi 15 mars, et surtout par rapport à des points précis contenus dans son discours en relation avec des réformes législatives et notamment la nécessité de bien organiser les élections pour 2023 », a déclaré Keita, cité par Cas-info.ca

Toujours concernant l’organisation des élections, Constant Mutamba appelle à la désignation du cardinal Monsengwo à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette proposition est à retrouver dans les colonnes d’Actu30.cd. Il souhaite aussi la dépolitisation totale de la CENI, et la suppression de l’Assemblée plénière de la CENI.

Dans une interview accordée à 7sur7.cd, le député national Delly Sesanga plaide pour la réforme de la CENI avant la mise en place de ses animateurs. Il dit avoir constaté, après la plénière consacrée à l'ouverture de la session ordinaire de mars à l'assemblée nationale, que le président de la chambre basse du Parlement "n'a pas été clair" lors de son discours au sujet de la désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

En sport, Congoprofond.net s’exclame : « CAF-C1 : V.Club humilié à domicile par Al Ahly » !

Après un nul miraculeux en Egypte (2-2), l’Association Sportive V.Club s’est inclinée, mardi 16 mars 2021 au stade des Martyrs, face aux Égyptiens d’Al Ahly sur le score de 0-3, en match retour de la phase des groupes de la Ligue des champions africaine. Certains superstitieux n’hésitent pas d’établir un lien entre les 3000 supporters autorisés et les 3 buts à zéro encaissés !

Un autre club qui a perdu en Ligue des champions de la CAF, c’est le TP Mazembe, qui a perdu un but à zéro devant le Mamelodi Sundows.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner