Insécurité persistante à Kananga

Depuis près de six mois, la ville de Kananga au Kasaï-Central fait face à une insécurité persistante. Des cambriolages des bandits armés, dont certains opèrent en tenue de la police ou des FARDC, sont signalés presque toutes les nuits dans tous les 27 quartiers de la ville. Les derniers cas remontent à la nuit de lundi à mardi 23 mars dans la commune de Katoka, où deux domiciles ont été dévalisés. 

Selon certaines sources locales, l’insécurité qui règne actuellement dans cette ville rappelle celle qui avait précédé l’insurrection de la milice Kamuina Nsapu en 2016.  Plusieurs voix au sein de la population appellent à un engagement des agents de l’ordre et des autorités politico-administratives pour faire face à cette situation. 

-Qu’est ce qui explique cette insécurité persistante dans la ville de Kananga ?   

-Que faire pour y mettre fin ? 

Invités :  

-Tharcisse Muzeke, ministre provincial de l’Education et porte-parole du gouvernement provincial du Kasaï central. 

-Professeur Theodore Mwamba, professeur de sociologie à l’Université pédagogique de Kananga. Il est aussi professeur à l’Académie militaire de Kananga, Ex-EFO. 

-Albert Kyungu, acteur de la société civile. Il est secrétaire du Conseil régional des ONG de développement. Il est aussi rapporteur du cadre de concertation de la Société civile du Kasaï -Central. 

 

/sites/default/files/2021-03/23032021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner