Controverse autour de la désignation des dirigeants de la CENI

L'abbé Donatien Nshole invite toutes les personnes ayant le désir d'exercer les fonctions du président de la Commissions électorale nationale indépendante (CENI) de déposer leurs candidatures auprès d'une seule confession religieuse de leur choix au plus tard le vendredi 9 avril 2021. Il a lancé cet appel à l'issue d'une réunion la semaine dernière, entre le président de l'Assemblée nationale et les délégués de certaines confessions religieuses. 

Réagissant à cette invitation, le présidium de la plate-forme Lamuka ainsi que plusieurs organisations de la société civile rejettent l'option des confessions religieuses de désigner le président de la CENI, avant les réformes des lois électorales. 

-Quelle lecture faites-vous de cette nouvelle polémique au sujet du processus électoral de 2023 en RDC ? 

Invités :  

-Abbé Donatien N’shole, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO). 

-Prince Epenge, président du parti politique Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD Congo), membre de la plate-forme Lamuka. 

-Jérôme Bonso, président de la Ligue nationale des élections libres et transparentes (Linelit). Il est aussi coordonnateur de la plate-forme « Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA). 

 

/sites/default/files/2021-03/24032021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner