RDC : pas de retrait en vue de la MONUSCO aux Kivus et Ituri

« Nous ne sommes pas encore au stade d'envisager le retrait de la MONUSCO des provinces des Kivus et l’Ituri », a affirmé la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita. Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, mardi 30 mars, elle a expliqué que des « défis extrêmement graves en matière de sécurité, de protection et humanitaire demeurent dans ces provinces.»

Mme. Bintou Keita a rappelé que la Mission de l’ONU en RDC se prépare à un retrait de la région du Kasaï et qu’elle pense pouvoir faire de même au Tanganyika l’année prochaine.

Une transition que la mission onusienne garde également en tête pour les provinces du Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri.

« Cependant, la dynamique du conflit profondément enracinée et complexe dans les Kivus et l'Ituri », a signifié Mme Bintou Keita.

« Pour faire taire les armes, il n'y a pas de solution militaire, mais des stratégies politiques », a souligné Mme Keita.

Selon elle, ces stratégies doivent prendre en compte et répondre aux nombreux besoins sociaux, économiques et de gouvernance. Les défis sous-jacents tels que l'insécurité foncière et l'amélioration de la transparence et de la responsabilité dans le secteur minier doivent également être relevés, a-t-elle dit.

Si une importante garantie de sécurité militaire et policière est nécessaire pour maintenir un espace pour des solutions politiques, l’élément principal de l’effort doit être politique, insiste la Représentante spéciale qui rappelle la nécessité de lutter contre les réseaux aux niveaux national et local qui soutiennent les activités des groupes armés et profitent d'une économie de guerre.

Avec ONU Info.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner