Jean-Paul Paluku interpelle les jeunes de Beni : «La violence appelle la violence»

 Le député provincial, élu du territoire de Beni, Jean-Paul Paluku Ngahangondi est l’invité de la rédaction aujourd’hui. Il commente les appels lancés ces derniers jours dans cette région contre des humanitaires et des organisations internationales.

L’élu invite les jeunes de la ville de Beni et les membres des groupes de pression à ne pas s’attaquer aux organisations internationales, aux humanitaires ainsi qu’aux édifices publics. Il appelle plutôt les manifestants au dialogue au lieu de se livrer à des actes de violence. 

«La violence appelle la violence. Nous, en tant qu’élus de Beni, nous ne pouvons pas soutenir les actions qui vont dans le sens de s’attaquer aux individus ou aux organisations humanitaires. A la suite de la guerre, la population de Beni traverse une situation humanitaire déplorable», explique Jean-Paul Paluku Ngahangondi. 

Le député dit ne pas être opposé aux actions destinées à faire pression sur les autorités pour les amener à restaurer la sécurité dans cette partie du pays. Mais il recommande aux organisateurs de mener ces actions d’une manière «responsable». 

«Ces actions, on doit les mener sans verser dans la violence. On ne peut pas chercher à résoudre un problème en commettant des erreurs», conseille-t-il.  

Jean-Paul Paluku Ngahangondi s’entretient avec André Kitenge.

/sites/default/files/2021-04/09._060421-p-f-kin_invite_depute_provincial_jean_paul_ngahangondi_version_kin.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner