Salva Ndulani : « Aucun enfant ne doit être utilisé comme bouclier par les manifestants »

Salva Ndulani, porte-parole du parlement d’enfant dans la partie Grand nord de la province du Nord-Kivu insiste sur le fait qu’« aucun enfant ne doit être utilisé comme bouclier par les manifestants ». Il l’a dit samedi 17 avril à Radio Okapi.

Cette structure demande aux autorités de tout faire afin que les activités reprennent pour un bon encadrement des enfants.

Cette déclaration intervient après l’enregistrement par cette structure d’un nombre important d'enfants utilisés et exploités par les manifestants comme boucliers lors des manifestations dans les villes de Beni, Butembo et Goma. Le parlement d’enfants parle de situation inacceptable et de violation graves des droits des enfants.

« Nous avons enregistré plusieurs cas des arrestations arbitraires et nous pensons que, comme la rue n’est pas la place des enfants, les enfants seraient normalement à l’école. Cela nous amène à dire que le problème c’est les études, le non-encadrement. Les enfants qui restent à la maison ces derniers temps ne sont pas bien encadrés comme ils le seraient à l’école. C’est pourquoi ils sont plus exploités par les groupes de pression », explique Salva Ndulani.

Cette structure de défense des droits des enfants interpelle également les parents de bien vouloir surveiller leurs enfants pendant cette période de crise, en attendant la reprise des cours.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner