Ituri : 17 cas de violation des droits de l'homme en un mois à Mambasa


Dix-sept cas de violations graves des droits de l’homme ont été répertoriés en l’espace d’un mois dans les différents sites d’extraction de minerais dans la chefferie de Babila Babombi, dans le territoire de Mambasa (Ituri).

Les cas récents datent de ces trois derniers jours, où quatre creuseurs artisanaux qui travaillent dans des sites des expatriés chinois ont été torturés par leurs patrons, ont indiqué mercredi 28 avril des sources sécuritaires. Les victimes, qui sont abandonnées à leur sort, condamnent ce traitement et lancent une alerte aux autorités pour réprimer ces actes.

Dans le site dénommé Maroc au PK 26 en direction de Beni, la plupart des creuseurs artisanaux disent être victimes de traitements dégradants et cruels à chaque fois qu’ils font des reproches à leur chef hiérarchique. Certains affirment avoir été ligotés plusieurs fois puis fouettés en plein air.
Ce traitement inhumain, ajoutent-ils, les empêche d’exercer normalement leur tâche.
De son côté, l’ONG Convention pour le respect des droits de l’homme condamne ces actes, qui bafouent les principes de droits de l’homme dans un pays de droits comme la RDC. 

Le coordonnateur adjoint de cette ONG, John Vuleverio, demande aux autorités judiciaires d’identifier les coupables de ces crimes graves.
Il signale également des cas d’abus sexuels sur mineures, qui sont commis dans la région. Il demande au gouvernement central de revoir les clauses qui lient ces citoyens chinois à la communauté locale. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner