RDC : les motivations de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu au cœur des échanges entre Félix Tshisekedi et Bintou Keita

Le Chef de l'État, Félix-Antoine Tshisekedi a échangé ce mardi 4 mai à Kinshasa avec Mme Bintou Keita, représentante spéciale du secrétaire général de l'ONU, au sujet de la mission de cette dernière à Beni (Nord-Kivu) et à Lubumbashi (Haut-Katanga). C’est ce que renseigne le compte Twitter de la Présidence de la République

Les motivations de la mise en place d'un état de siège dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu ainsi que l'accompagnement  de la MONUSCO à ce sujet, sont les différents points développés au cours de ces échanges entre le Chef de l’État et la Cheffe de la MONUSCO.

« Il s'agit d'une décision souveraine qui a des implications significatives, notamment opérationnelles, pour les activités humanitaires, civiles et celles liées à la promotion et à la défense des droits de l'homme. Nous restons en contact avec les autorités concernant ces implications pour un partenariat et un soutien les plus efficaces possibles aux priorités définies par le gouvernement », a indiqué la MONUSCO.

« Nous prenons note du fait que l'état de siège est déclaré pour une période initiale de 30 jours et que son éventuelle prolongation nécessite consultation avec l'Assemblée nationale et le Sénat », a-t-elle ajouté.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner