Le Potentiel : « Insécurité dans l’Est : la CENCO appuie les efforts de Tshisekedi »

Revue de presse du mardi 4 mai 2021

Les journaux parus mardi 4 mai à Kinshasa commentent abondamment l’état de siège décrété au Nord-Kivu et en Ituri ainsi que les tractations e cours pour l’élaboration de la charte de l’Union sacrée de la République.

Au lendemain de l’annonce de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri par le président de la République, la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) apporte sa contribution à la mission parlementaire qui sera diligentée dans l’Est du pays, informe Le Potentiel.

 « À travers un mémorandum déposé, lundi 3 mai au bureau de l’Assemblée nationale, les prélats catholiques mettent à la disposition de la République des éléments de preuve accablant certaines autorités internes, qui jouent le jeu de l’ennemi en complicité avec certaines multinationales et des pays voisins ».

Par ce geste, poursuit le quotidien, l’Église catholique entend appuyer les efforts du Parlement et du président de la République qui ont pris des initiatives louables dans le sens du rétablissement de la paix et de la sécurité dans les provinces troubles du pays, spécialement le Nord-Kivu et l’Ituri.

L’Ituri et le Nord-Kivu seront désormais dirigés par les militaires, annonce L’Avenir, dans le cadre de l’état de siège décrété dans ces provinces par le président de la République, Félix Tshisekedi. « Cet état de siège qui est de 30 jours, va commencer à courir à partir du jeudi 06 mai 2021. L’état de siège va entrainer la nomination des gouverneurs militaires et policiers du Nord-Kivu et de l’Ituri. Entre-temps, les gouvernements provinciaux et les Assemblées provinciales sont suspendus. Si les gouverneurs seront des militaires, les vice-gouverneurs quant à eux proviendront de la Police nationale congolaise », note le journal.

« Nord-Kivu et Ituri : Félix Tshisekedi à l’assaut des groupes armés ! », titre La Prospérité, qui revient sur les recommandations du chef de l’Etat pour la réussite de l’état de siège :

« Les populations locales sont appelées à coopérer étroitement avec les autorités milita ires qui seront déployées, en dénonçant l’ennemi du peuple ainsi que toute forme de complicité. La Presse, quant à elle, a été invitée   à appuyer l’action des forces armées au Nord-Kivu et en Ituri qui, à ce jour, sont les deux provinces visées, particulièrement, par l’état de siège annoncé, depuis le vendredi 30 avril, en marge du premier conseil des ministres du Gouvernement Sama Lukonde Kyenge tenu à la Cité de l’Union africaine, à Kinshasa ».

Structuration de l’Union sacrée de la nation

Un autre sujet qui intéresse les journaux de Kinshasa concerne l’avenir de Union sacré de la nation. Une première réunion de l’Union sacrée de la nation s’est tenue lundi 03 mars à Kinshasa, sous la coordination de Modeste Bahati Lukwebo, président du Sénat. « Il a été question aujourd’hui d’échanger d’abord sur comment devrait être structuré l’union sacrée de la nation, afin de lui doter d’une charte, qui lui permettra de fonctionner harmonieusement », affirme M. Bahati, cité par L’Avenir.

Une équipe d’experts a été chargée à cet effet pour rédiger le projet de cette charte, renchérit Le Potentiel. Cette charte « doit être un outil de la moralisation et de l’éthique dans la vie politique en République démocratique du Congo. Elle doit consacrer la ferme volonté de la garantie de l’intérêt général face aux ambitions et parfois démesurées des acteurs. La charte attendue devra ainsi conforter la discipline et la concorde pour guider l’action gouvernementale pour les 3 ans qui restent du quinquennat du président de la République », souhaite le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner