Mesures d’application de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri

Dans une ordonnance signée lundi 3 mai, le Président Félix Tshisekedi a décreté l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri  à partir du 6 mai pour une durée de 30 jours.
L' ordonnance précise que seront nommés des gouverneurs et vice-gouverneurs militaires et policiers en remplacement des civils qui dirigent actuellement ces provinces.

D'après la même ordonnance, les immunités et autres privilèges ne sont pas d'application pendant l'état de siège dans ces provinces. 
Les assemblées provinciales et les gouvernements provinciaux seront également suspendus durant la même période. Néanmoins, les membres des gouvernements provinciaux et assemblées provinciales suspendus continueront à jouir de leurs avantages. 

-Comment analysez-vous cette décision ? 

Invités : 

-Mohamed Bule, député national. Il est Général à la retraite et ancien vice-ministre de la défense. Il est également expert des questions militaires.  

-Professeur Chober Agenonga, professeur à l'université de Kisangani.  Spécialiste dans le domaine des études de sécurité, de géopolitique et de sociologie militaire.  

-Professeur Dady Saleh, docteur et spécialiste en développement pour le pays du Sud et enseignant dans plusieurs universités et instituts supérieurs de la Rdc et d’Afrique.  

 

/sites/default/files/2021-05/04052021-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner