Butembo : les jeunes appelés à collaborer avec les nouvelles autorités militaires

 

  

« Rien ne peut nous opposer aux autorités militaires nouvellement établies pour diriger la province du Nord-Kivu. Au contraire, nous sollicitons une collaboration », a affirmé mercredi 5 mai le président du conseil urbain de la jeunesse de Butembo dans la province du Nord-Kivu, Franck Mukenzi. Il appelle ainsi les jeunes de Butembo, particulièrement ceux des groupes de pression et mouvements citoyens, à collaborer avec les nouveaux gouverneurs, pour la réussite de leur mission pendant cette période l’état de siège. 

« Nous sommes appelés à collaborer avec ces autorités parce qu’ils viennent travailler pour notre cause et la cause que nous sommes en train de chercher tous les jours. Mais aussi, sollicitons que ces autorités puissent nous permettre de travailler avec eux », a indiqué Franck Mukenzi.  

Selon lui, la décision instaurant l’état de siège, étant prise, « ce n’est pas pour notre mal. On suppose que, c’est pour notre bien. C’est ainsi qu’il n’y a rien qui peut nous opposer à ces autorités, mais aussi les mêmes autorités doivent nous faciliter le climat de collaboration. » 

Il appelle également les jeunes à respecter les restitutions qui vont accompagner l’Etat de siège, notamment la liberté de manifestations qui sont suspendues : 

« Je rappelle encore aux jeunes, étant déjà dans une situation où certaines libertés sont restreintes, nous sommes appelés à changer peut-être aussi nos manières de travailler. Par exemple, des manifestations que nous effectuions tous les jours vont être aussi restreintes, la façon de dénoncer tout ce qui ne va pas doit être aussi réorientée, parce que nous avons quand même besoin de la paix et ceux qui viennent, on ne va pas les mettre encore dans des contraintes qui ne sont pas logiques, qui ne sont pas normales. » 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner