Le Potentiel : « La justice ouvre un dossier contre Matata Ponyo »

l

Revue de presse du vendredi 7 mai 2021

Plusieurs sujets sont à la Une des journaux parus vendredi 7 mai à Kinshasa : dossier judiciaire ouvert contre Matata Ponyo, destitution du gouverneur Zoe Kabila, l’état de siège…  

Une demande de sa levée d’immunité du senateur Matata Ponyo, ex-Premier ministre, a été adressée au Sénat. « Deux demandes de levée d’immunités ont été envoyées au Sénat. Elles concernent le sénateur Augustin MatataPonyo et la sénatrice sénatrice Ida Kamonji, dans l’affaire Bukanga Lonzo », rapporte Le Potentiel, citant le site Politico.cd. L’Inspection générale des Finances (IGF) relève plusieurs griefs à charge d’Augustin MatataPonyo, désigné comme « l’auteur intellectuel de la débâcle de ce parc ». Et cela à travers la conception, la planification et les engagements pour paiement de plus de 83% des fonds décaissés directement au profit des comptes du partenaire sud-africain et de ses filiales logées en Afrique du Sud, ainsi qu’au profit de la société MIC Industries.

Par ailleurs, poursuit le quotidien, le rapport de l’IGF n’épingle pas que Matata Ponyo. Plusieurs autres noms sont cités. « L’on y retrouve par exemple l’actuelle députée nationale Louise Munga, ministre du Portefeuille à l’époque des faits ; l’actuelle Sénatrice Ida Kamonji, directrice générale de Parc Agri à l’époque des faits ; Matondo Mbungu, directeur général du Bureau Central de Coordination (BCECO); et biens d’autres noms qui seront dévoilés prochainement. »

L’Avenir s’intéresse au message du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, qui mobilise pour la réussite de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. « Désormais, au nom de nos aïeux et à celui du peuple Congolais, présent et à venir, toutes les forces vives de la République démocratique du Congo demandent la paix à l’Est du pays », a indiqué Christophe Mboso, appellant les commanditaires étrangers et nationaux des crimes commis à l’Est, de cesser leurs atrocités qui n’ont que trop duré.

« Zoé Kabila : la motion coupe-gorge adoptée à Kalemie ! », titre pour sa part La Prospérité, soulignant que « cette chute, s’il faut l’appeler ainsi, révèle un pan entier du dessous des cartes de la stratégie du déboulonnage de l’ancien système (...) Hier, en effet, après son éviction, un autre groupe de Députés Provinciaux membres du FCC serait monté au créneau pour fustiger la procédure. Mais, jusqu’où irait-il ? Difficile à dire tant que les effets contagieux de la politique continuent à brûler à petit feu l’essentiel des stigmates du régime passé. Ici, il y a lieu de découvrir comment les autres, ceux-là qui l’ont défenestré, ont opéré. »

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner