Jean-Louis Esambo commente les crises dans les institutions provinciales : « Le Chef de l’Etat en a ras-le-bol »

Des crises sont récurrentes au sein des institutions provinciales de la République démocratique du Congo (RDC). Tantôt, ce sont les gouverneurs et leurs vice-gouverneurs qui se disputent, tantôt ce sont des gouverneurs qui sont constamment en opposition avec leurs assemblées provinciales. Invité de Radio Okapi jeudi 13 mai, Pr Jean-Louis Esambo, commente cette situation qui rend parfois les provinces ingouvernables.

« Tel que j’ai pu comprendre la communication du Chef de l’Etat à la suite du dernier conseil des ministres, il en a ras-le-bol et qu’il voudrait aller plus loin pour frapper, afin de recadrer ou de corriger le comportement de certaines personnes qui ont en charge l’orientation des institutions provinciales », commente Jean-Louis Esambo, constitutionaliste et doyen de la faculté de Droit à l’Université de Kinshasa (UNIKIN).

Cet ancien juge à la Cour constitutionnelle souligne aussi que le Président de la République a le pouvoir de dissoudre les assemblées provinciales.

Dans cet entretien avec Alain Irung, M. Essambo, juge au Conseil d’Etat parle des modalités qui pourront amener le Chef de l’Etat à dissoudre les assemblées provinciales:

/sites/default/files/2021-05/web-essambo08._130521-p-f-kin_invite_prof_esambo-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner