Ituri : au moins 20 morts à Mambasa après les attaques des ADF

Plus de vingt personnes ont été tuées depuis le début de cette semaine et plus de cinquante autres prises en otage par les rebelles des ADF dans cinq villages du groupement Bangole à plus de 80 km de centre de Mambasa dans la province de l’Ituri.

La société civile de ce territoire et les ONG de défense des droits de l’homme demandent à l’armée de traquer ces rebelles qui intensifient les attaques contre les civils.

Selon la société civile locale, 21 personnes ont été tuées par les ADF  depuis mardi dans cinq villages de la chefferie de Babila Babombi. Il s'agit de Makumo, Ngaka, Masana, Matonge et Sambangu. Treize corps de victimes ont été ensevelis samedi, affirme le coordonnateur de l’ONG Convention pour le respect des droits de l’homme (CRDH), Antenne de Mambasa. Kasereka Sivamwenda ajoute que  huit autres corps ont été découverts ce même samedi par des jeunes qui se rendaient dans leurs champs.

Cet activiste des droits de l’homme parle aussi de 52 personnes prises en otages depuis jeudi par ces rebelles qui se sont volatilisés dans plusieurs villages du territoire de Mambasa.

L’ONG  Convention pour le respect des  droits de l’homme et la société civile de la chefferie de Babila Bambombi  exigent la libération des otages et demandent aux autorités militaires de lancer les opérations contre ces rebelles qui terrorisent la population.

Les efforts de Radio Okapi pour joindre l’armée sont restés vains.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner