Sud-Kivu : un chef coutumier relaxé après 24 heures d’enlèvement à Kalehe

M. Nakalonge Charangabo Joseph, chef de groupement de Kalonge, dans le territoire de Kalehe (Sud-Kivu) a été relaxé lundi 17 mai, après avoir été kidnappé la veille. La société civile qui livre cette information indique que ce chef traditionnel a été enlevé par des combattants de Raïa Motomboki. 

Il n’y a eu, aucun paiement de rançon, selon la source. 

« Le chef de groupement a été libéré sans condition grâce à la pression de la population qui a marché ».

Cependant, une personne a été tuée par balle et d’autres grièvement blessées par des miliciens Raïa Mutomboki lors de la manifestation par la population pour exiger la libération de ce chef de groupement. 

Ces combattants ont tiré à bout portant sur la foule qui manifestaient, précise Delphin Birimbi, président du cadre de concertation de la société civile de Kalehe. 

« Malheureusement, il y a eu plusieurs autres conséquences, car les assaillants dont les Raia Mutomboki ont tiré à bout portant sur la foule et Mr Zamukulo Misimbi, âgé de 40 ans, atteint par une balle, est mort sur le champ alors que d’autres manifestants seraient blessés par balle », ajoute Delphin Birimbi. 

La Société civile sollicite que le Chef de l’Etat, étende l’Etat de siège, déjà en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et en Ituri, jusque dans la province du Sud-Kivu. 

« A son excellence, Mr le Président de la République de répandre l’état de siège sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu pour mettre fin au phénomène Groupes armés », précise la société civile.  

La société civile de Kalehe propose aux Forces armées de la RDC (FARDC) d’envisager des opérations militaires de grandes envergures contre les groupes Maï-Maï récalcitrants au processus Désarmement, démobilisation et réintégration communautaire du gouvernement.  

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner