Rapport Mapping : réaction de Félix Tshisekedi au propos de Paul Kagame

« Le rapport mapping a été élaboré par des experts des Nations unies ( NDLR : sur les  crimes commis entre 1993 et 2003 dans l’est de la RDC). La République démocratique du Congo continue à croire qu'un jour justice sera faite à toutes les victimes de ces violences dans l’est de mon pays », a répondu le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, à une question de la presse mercredi 19 mai à Paris. Il réagissait ainsi au récent propos de son homologue rwandais, Paul Kagame, pour qui « «il n’y a pas eu de crimes » commis dans l’est de la RDC.    

« Je n’ai pas de polémique à faire. Je n’ai pas à utiliser les médias pour répondre au président Kagame. J’ai d’autres voies, et je les utiliserai, pour lui parler », a déclaré le chef de l’Etat congolais, avant de poursuivre :

« Je tiens à ce que la paix et la sécurité règnent à L'Est de la République démocratique du Congo. Il appartiendra à la justice de designer les coupables. »

Dans une interview accordée la veille à RFI et France 24, Paul Kagame a affirmé qu’«il n’y a pas eu de crimes. Absolument pas. C’est la théorie du double génocide qui est à l’œuvre. »

Le rapport Mapping, publié par le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme en 2010, recense par ordre chronologique et par province 617 « incidents », des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et de possibles crimes de génocide commis entre 1993 et 2003. Cette période couvre les deux guerres de la RDC, qui avaient impliqué jusqu’à neuf armées étrangères, dont les troupes rwandaises.

« Dr Denis Mukwege est une fierté nationale »

Le docteur Denis Mukwege, prix Nobel de la paix, figure parmi ceux qui plaident en faveur de la reconnaissance des crimes commis pendant ces deux guerres. Mais, le chef de l’État rwandais l’accuse d’être « un outil de forces que l’on ne voit pas ».

Pour sa part, Félix Tshisekedi a déclaré à ce sujet : « Dr Denis Mukwege est une fierté nationale. Il a toute mon affection et notre reconnaissance pour le travail qu'il fait auprès des victimes. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner