RDC : les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin touchent les jeunes de 18 à 35 ans


L’humanité célèbre mercredi 19 mai la journée internationale de Maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), notamment les constipations et l’inflammation du rectum avec hémorragie. 

D'après le gastroentérologue à la Clinique Marie Yvette de Ngaliema, Dr Antoine Tshimpi, nombreuses de ces maladies sont peu connues du grand public en RDC. Ces maladies, a-t-il indiqué, touchent des jeunes entre 18 et 35 ans.

« Les maladies intestinales chroniques de l’intestin, ça rassemble trois groupes de maladies qui sont toutes caractérisées par des inflammations du type digestif. Les symptômes généraux sont polymorphes, ça peut partir des douleurs au ventre qui sont répétitives et peuvent commencer par alterner des diarrhées et constipations. Des diarrhées qui vont devenir par la suite de plus en plus importantes, d’abord vous faites des selles qui peuvent devenir des diarrhées avec des glaires », a expliqué Dr Tshimpi.

Non soignées, a-t-il affirmé, ces maladies peuvent entrainer beaucoup de complications digestives :

« La particularité de ces maladies inflammatoires chroniques, ce que ça atteint des jeunes souvent la moyenne d’âge comme on dit ça part d’entre dix-sept, dix-huit ans jusqu’à trente-cinq ans. Globalement ces maladies inflammatoires chroniques des intestins n’ont pas des causes connues sous le plan général mondial. On a encore du travail à faire pour bien cerner les origines de cette maladie. Quand on a des symptômes au départ, il faut consulter à temps et bien faire ce suivi pour éviter les complications. » 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner