Nord-Kivu : la société civile salue une accalmie à Nyamilima, après les opérations militaires contre des groupes armés

Une accalmie relative s’observe, depuis un mois, dans le secteur de Nyamilima, dans la chefferie de Bwisha, territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Cette accalmie est consécutive aux opérations militaires menées par de nouvelles unités de l’armée, déployées récemment dans cette zone où les groupes armés locaux et étrangers ont toujours commis de nombreuses exactions contre les civils, a indiqué mercredi 19 mai la société civile locale. 

Le responsable de la société civile de Nyamilima, Pacifique Lwaramba, précise que la population locale vaque, actuellement et en toute quiétude, à ses activités agro-pastorales. Selon lui, les combattants de ces groupes armés seraient actuellement en débandade, loin de Nyamilima ainsi que sur l’axe Kiwanja-Ishasha, pourtant vital pour l’économie de la région.

Ces nouvelles unités des Forces armées de la RDC (FARDC), qui ont relevé celles du 3212eme régiment, contrôlent aujourd’hui toutes les positions jadis occupées par les groupes armés locaux et les forces négatives dont les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). 

« On nous a amené des militaires jeunes, communément appelés : ‘Musekwa’ et cela fait maintenant un mois que nous vivons une accalmie. Les agriculteurs vaquent librement à leurs champs, à part quelques cas isolés d’incidents sécuritaires », précise Pacifique Lwaramba. 

Entre le mois de février et le mois mars 2021, les FARDC ont reconquis plusieurs localités longtemps occupées par les groupes armés Nyatura CMC et FDLR, dans l’ouest de Nyamilima dans le groupement Binza. Il s’agit notamment de localités Rwamisisi, Kakoti, Rusebeya, Kitwa et Nyamitwitwi.  

Le groupe armé Alliance des forces de resistance congolaise (AFRC), d’un certain général auto-proclamé connu sous le nom de « Je t’aime » qui opérait dans le même secteur, est aussi actuellement en processus de reddition, selon des sources locales. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner