Le Potentiel : « État de siège au Nord-Kivu et en l’Ituri, le Conseil européen réitère son soutien à la RDC »

La question de l’état de siège continue d’intéresser des organisations internationales et nationales, ainsi que des regroupements et partis politiques, toutes tendances confondues. En RDC, la particularité est que cette décision du Président de la République semble rencontrer l’assentiment de toutes les Congolaises et tous les Congolais. La presse aborde ce sujet jeudi 20 mai.

Au sujet de l’état de siège Le Potentiel explique : concrètement, l’armée et la police nationale les administrent désormais, pour une période de trente jours. Une telle mesure est évidemment une nouveauté dans un pays qui n’a jamais su mettre un terme aux violences épouvantables que subissent les populations depuis le milieu des années 1990.

Et le journal d’annoncer que le Conseil européen réaffirme son soutien à cette mesure qui est appliquée au Nord-Kivu et en Ituri. Cela signifie aux bas mots que l’Europe est également dans une perception positive, contrairement aux déclarations « négationnistes » du président rwandais, Paul Kagame, sur les crimes commis dans l’Est de la RDC. Des propos qui ont soulevé un tollé aussi bien parmi les populations congolaises qu’ailleurs.

Pour le président du Conseil européen, la décision du président Tshisekedi relative à l’état de siège dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu n’est pas du tout militaire. Il s’agit, ainsi, d’un choix impératif qui implique notamment le respect des droits de l’homme et des effets sur le terrain.

Donnant aussi son avis sur l’état de siège, André-Alain Atundu du Front commun pour le Congo (FCC) pense que seule la confiance du peuple en ses dirigeants et la foi du gouvernement en ses capacités empêcheront les FARDC de subir la pire des défaites, la défaite morale, rapporte le journal L’Avenir.

Au regard de la complexité de la situation dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, il pense que les 30 jours de l’état de siège s’avèrent insignifiants. La durée minimum devrait être d’au moins 3 mois pour garantir l’efficacité de cette décision présidentielle.

L’un des fruits de l’état, indique Dépêche.cd, c’est la libération de 11 jeunes garçons malignement recrutés par des combattants d’Allied Democratic Forces (ADF), au Sud-Kivu.

Ils sont désormais libres grâce au concours des forces armées dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu. D’après le lieutenant Antony Mwalushay, porte-parole des opérations Sokola 1 qui les a présentés à la presse ce jeudi 20 mai, ces jeunes devraient être embusqués par des combattants ADF pour être emportés dans la brousse.

Dossier Kalev Mutondo

Le Tribunal de grande instance de la Gombe (TGI/Gombe) s’est déclaré incompétent, rapporte La Prospérité, indiquant que « les compteurs remis à zéro » !

Il fut Administrateur général de l’Agence nationale des renseignements (ANR) au moment où les faits allégués survinrent. Son grade fut l’équivalent de celui d’un Directeur dans l’Administration Publique, explique le journal.

Au vu de ces éléments, le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/ Gombe, en rendant son verdict ce jeudi 20 mai 2021, lors d’une audience publique et solennelle, s’est dessaisi de ce dossier en se déclarant incompétent de juger, ni d’examiner le fond de l’affaire Kalev Mutondo.

Le magistrat du parquet a, par ailleurs, estimé que le prévenu Kalev Mutondo ne devrait pas non plus être traîné en justice par citation directe des parties civiles. Il devrait être poursuivi par une requête du ministère public, complète Forum des As.

Lors de l'audience du 10 mai dernier, le ministère public avait soulevé une exception d'incompétence du TGI Kinshasa Gombe à juger Kalev Mutond. Un moyen qui a conduit les juges à sursoir l'instruction pour se prononcer sur la compétence de leur juridiction, rappelle 7sur7.cd

Le procès opposant l'ancien AG de l'ANR et le bâtonnier J.C Mbuyambo avait été ouvert le lundi 03 mai dernier au tribunal de grande instance de Kinshasa Gombe.

Dans un autre registre, La Tempête des tropiques annonce: "Félix Tshisekedi attendu aux Sommets du G7 et du G20 Déjà du 11au 13 juin, il sera au Royaume-Uni".

Au sommet de Paris très bénéfique, le Président de la RDC a pu obtenir un bonus de plus d’un milliard USD, capable de couvrir toutes les dépenses imprévues de sa gouvernance. Sous sa casquette du Président de l’Union africaine, il fait bénéficier aux pays du continent noir la solidarité des géants planétaires qui vont se mettre d’accord, dans les prochains jours, sur certains principes en étroite collaboration avec lui.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner