Beni : au moins 50 civils tués la semaine dernière dans les attaques des ADF (société civile)

Au moins cinquante civils ont été tués et plusieurs maisons incendiées, la semaine dernière dans des attaques des villages dans le secteur de Rwenzori dans le territoire de Beni. 

Les auteurs de ces tueries et attaques sont les rebelles des ADF, selon les sources de la société civile locale. Les villages Kisima, Butotolya, Mabule, Mihende, Kinyatsi, Libokora et Kibanda dans le secteur de Rwenzori ont ainsi été visés par des incursions de ces rebelles. 

Le général Peter Cirimwami, commandant du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord, qui est arrivé dimanche dans la région, rassure la population que l’armée poursuit avec ses opérations de traque des ADF : 

« Nous avons essayé de réarticuler nos hommes, il y a des opérations en cours, je sais que les dispositions sont prises pour arrêter cette recrudescence des massacres ».  

Quant aux allégations impliquant certains FARDC dans ces tueries dans le secteur de Rwenzori, le général Peter Cirimwami les rejette en bloc : 

« Ça c’est l’intox. Il n’y a aucune autorité militaire, aucun président, aucun chef d’état-major général qui peut armer ses hommes contre sa propre population ». 

Selon des sources sécuritaires, les FARDC renforcent leurs positions dans le secteur de Rwenzori et axeraient leurs opérations dans les alentours du Parc national des Virunga, l’un des refuges des ADF. Pour sa part, la MONUSCO, à travers le chef de bureau intérimaire, Abdourahamane Ganda, souligne que la situation sécuritaire tent vers son amélioration avec l’arrivée des Forces d’intervention rapide (QRF), en appui aux Forces armées de la RDC dans la traque contre les ADF. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner