Goma: plus de 400 000 personnes deplacees en une semaine

D’une façon inattendue, le volcan Nyrangongo entre en éruption la soir du 22 mai. Les larves atteignent les quartiers environnants  et cause beaucoup de dégâts  matériels.  Les habitants de Goma, pris de panique, tentent de fuir les zones les plus dangereuses. Mais ce n’est pas tout. Des tremblements de terre sont signales, créant des fissures et détruisant certaines habitations. On enregistre aux moins 400 secousses sismiques dans la ville, Dans ce chao, plusieurs enfants sont séparés de leurs parents. La Division provinciale des Affaires sociales parle de 130 mille enfants qui n’ont pas encore retrouve leurs familles.  

Puis s’en suit un exode de la population vers le Rwanda, mais aussi a Sake, localite située a 27 kilomètres de la ville de Goma et a Bukavu, ville voisine de Goma  dans le Sud Kivu. Des sources humanitaires estiment a 400 mille le nombre de personnes qui ont fui la ville de Goma.

Entre temps, la situation humanitaire se dégrade. Certains quartiers de la ville sont sans électricité ni eau et l’Unicef craint le risque d’une épidémie de cholera. A Sake, les structures d’accueil des déplacés toujours en surnombre font défaut, les besoins essentiels comme l’eau et la nourriture aussi. Devant cette situation chaotique, le gouvernement et ses partenaires s’organisent pour apporter assistance et réconfort aux déplacés. Et selon les autorités, on compte à ce jour, une trentaine de morts.

Décryptage

Une autre nouvelle plus gaie, cette fois-ci à Kinshasa la capitale. L’Unesco appuie la mise en œuvre de tout un programme qui vise l’encadrement et l’amélioration des conditions sociales des artistes congolais conditions sociales, en collaboration avec des structures existantes comme la Soneca. Le Représentant de cette agence l’a révélé au Magazine des Nations unies, dans le cadre de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, célébrée le 21 mai de chaque année. Jean-Pierre Ilboudo s’est confié à votre serviteur dans cet entretien que je vous propose.

Nouvelles en bref

* L’Union Européenne alloue la somme de 180 mille Euros à la Croix Rouge de la RDC pour assister les populations sinistrées de Goma. L’annonce a été faite jeudi à Kinshasa au cours des échanges entre le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde et une délégation de l’Union européenne conduite par l’ambassadeur Jean- Marc Châtaigner. Au cours de ces échanges, Sama Lukonde et ses hôtes ont évoqué des actions d’assistance prioritaire réalisées en faveur de la population de Goma, notamment le rétablissement de l’électricité. 

**Nous vous parlions dans une de nos précédentes éditions de la nomination d’un nouveau commandant de la force de la Monusco.  Et bien, le lieutenant général brésilien Marcos de Sá Affonso da Costa est arrive en RDC pour la prise de ses nouvelles fonctions, indique un communiqué de la Monusco. Il succède à un autre Brésilien, le lieutenant général Ricardo Augusto Ferreira Costa Neves, arrivé fin mandat le 31 mars 2021.

Invite

Notre invite est Jean Jacques Simon, chargé de Communication a l’Unicef/RDC. Beaucoup d’enfants ont été séparés de leurs parents, d’autres sont places dans des centres de transit et familles d’accueil, a la suite du chaos créé par l’éruption volcanique et des secousses sismiques à Goma. L’Unicef et ses partenaires s’activent à assurer la protection de ces enfants et surtout les épargner du risque de cholera dans la ville et a Sake ou plusieurs familles ont trouvé refuge. Jean-Jacques Simon est interrogé par Jean-Pierre Elali Ikoko la suite du chaos créé par l’éruption volcanique et des secousses sismiques à Goma. L’Unicef et ses partenaires s’activent à assurer la protection de ces enfants et surtout les épargner du risque de cholera dans la ville et a Sake ou plusieurs familles ont trouvé refuge. Jean-Jacques Simon a accepté de répondre à nos questions

 Nouvelle de province

Une fois n’est pas coutume, la nouvelle de province nous retient à Kinshasa, avec le lancement le week-end dernier d’une coalition dénommée ‘’ Transparence en RDC’’. C’était à l’issue journées sociales du centre d’Etudes pour l’Action Sociale CEPAS, édition 2021, autour du thème consolider la démocratie et promouvoir l’Etat de droit en RDC. Pour le directeur du CEPAS, l’idée est de permettre aux organisations de la société civile et aux mouvements citoyens de renforcer leur engagement au service du bien-être des Congolais. Le Révérend Père Alain Nzadi a sollicité à cette occasion un partenariat avec le ministère de la justice pour le bon fonctionnement de cette coalition. Ses propos ont été recueillis par Jean Désiré Kanyama

Agenda de la semaine

Le Programme des Nations unies pour le Développement, PNUD, annonce la visite en RDC de sa Directrice régionale. Madame Ahunna entame cette mission à partir de ce dimanche 30 mai jusqu’au 5 juin. Déjà ce dimanche 30 mai, elle pourra visiter, sauf imprévu, les projets de cette agence en provinces. Le Magazine de Nations unies se donne le devoir de couvrir cette visite.Notez également dans vos agendas que le 1er juin, c’est la Journée mondiale des parents et le 5 juin, c’est la journée mondiale de  l’environnement.

Bonne ecoute

/sites/default/files/2021-05/30052021-p-f-magun_web_0.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner