Eruption du volcan Nyiragongo: l’ONG CAREO plaide pour la protection des personnes vulnérables

L’ONG "Centre des abandonnés et de réintégration des enfants orphelins", (CAREO) plaide pour la prise en considération de la vulnérabilité des enfants qui ont été victimes collatérales de la gestion de l’après éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier. 
Le dispositif doit être tenu en compte dans l’élaboration et l’application du plan de contingence consécutif à la catastrophe du volcan, a souhaité jeudi 3 juin le chargé de communication de cette organisation, Luckson Muhima. 

« Pendant la période de l’évacuation qui a été lancée par le gouverneur, nous avons constaté que les enfants étaient séparés des parents, les familles sont entassées dans les lieux d’évacuation. On a trouvé que surtout les enfants méritent une attention particulière et nous devons les protéger. C’est pourquoi, nous avons déployé nos équipes sur le terrain pour voir comment les enfants sont pris en charge », a affirmé Luckson Muhima. 

Il appelle aussi à une synergie des efforts pour atténuer les dégâts dans la gestion de l’après éruption : 

« On a trouvé que la prise en charge des enfants a été très mal coordonnée pendant cette période de l’éruption volcanique. Nous particulièrement, nous nous sommes chargés de 16 enfants non accompagnés et ils sont déjà réintégrés dans leurs familles. Alors, nous venons aujourd’hui pour dire qu’évacuer, c’est bien mais il y a des couches particulières. Si vous regarder dans le plan de contingence, il y a toujours des enfants et des femmes qui sont des couches vulnérables. Voilà pourquoi nous estimons qu’il faut accorder aux enfant un regard responsable ». 

Plus de 1300 enfants ont été séparés des leurs parents, selon les chiffres officiels, pendant les mouvements d’évacuation de la ville de Goma et ses environs 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner