Lubumbashi : forte militarisation de la ville après des rumeurs sur une incursion des Bakata-Katanga

Une forte présence militaire a été constatée depuis le dimanche 6 juin dans la soirée à différents endroits de la ville de Lubumbashi (Haut-Katanga).

D’après les services de sécurité congolais, les miliciens Bakata Katanga avaient préparé une incursion dans la nuit de dimanche 6 au lundi 7 juin dans la capitale du cuivre. Ils devaient aussi se rendre notamment à la prison de la Kasapa pour faire libérer certains détenus. 

Et pour ne pas être surprises comme par le passé, les autorités militaires ont pris le devant et ont positionné leurs éléments à différents endroits dont à la Radio-télévision nationale (RTNC), où la présence des militaires a été renforcée même aux alentours jusqu’au au siège de l’assemblée provinciale, précisent les mêmes sources. 

D’autres sources évoquent aussi une présence renforcée des militaires à l’aéroport de Lubumbashi.

Dans la matinée du lundi 7 juin, certains militaires ont quitté les différents endroits où ils étaient placés la veille. 

Pendant ce temps, la ville est calme et tout le monde vaque à ses activités sans encombre. Malgré cela, les forces de sécurité restent en éveil pour parer à toute éventualité. La contribution de la population est toutefois requise pour dénoncer tous ceux qui tenteraient de troubler l’ordre public, indique une source proche des services de sécurité.

Les autorités provinciales ont toujours demandé aux jeunes de se désolidariser de tous ceux qui veulent mettre en mal la situation sécuritaire de la ville. 

 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner