Assemblée nationale : adoption de la nouvelle loi sur la CENI

Parmi les innovations de la loi « Lutundula », figure le renforcement de la représentativité de la société civile au sein de la CENI. Désormais, la société civile aura cinq membres au sein de cette institution. La majorité au pouvoir cinq membres et l’opposition cinq membres. Cependant, certaines organisations dénoncent cette loi en affirmant qu’elle n’a pas suffisamment garanti l’indépendance de la CENI. La coalition Lamuka pour sa part, recommande au président de l’Assemblée nationale d’arrêter le processus d’adoption de cette loi. Selon cette plate-forme, la loi Lutundula est une loi inique, parce qu’elle exclut certaines forces politiques.

-Quelle analyse faire de cette nouvelle loi sur la CENI ? 

Invités :  

-Augustin Mulumba, député national et cadre de l’UDPS. Il est membre de la Commission Politique Administrative et Judiciaire à l’Assemblée nationale. 

-Prince Epenge, Président du parti politique Action pour la démocratie et le développement au Congo (ADD Congo), membre de la plate-forme Lamuka.  

-Bishop Djamba, Coordonnateur national de la Synergie des missions d’observation citoyenne des élections (SYMOCEL). 

 

/sites/default/files/2021-06/07062021-p-f-decpad-00_site.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner