Nord-Kivu : la société civile craint pour la vie de certains civils pris en otage par les ADF

La coordination de la société civile appelle les Forces armées de la République démocratique du Congo à intensifier les recherches pour retrouver les civils pris en otage depuis cinq jours par les rebelles ougandais des ADF. Dans une déclaration faite lundi 21 juin à Radio Okapi, le vice-président de cette structure, Edgard Mateso, dit craindre que ces personnes ne soient retrouvées en vie. 

« Jusqu’à présent, nous ne connaissons pas encore le sort d’une vingtaine de personnes qui sont restées en brousse. Comme en décembre 2021, nous craignons qu’on apprenne qu’elles sont déjà tuées, parce que celles qui avaient été emportées par ces mêmes ADF dans la même région avaient été retrouvées déjà morts », a rappelé Edgar Mateso. 

Il se demande si les ADF utilisent toujours les kidnappings ou s’ils ont changé de stratégie, vu que l’armée est en train de les traquer. 

« Nous craignons que le mode opératoire d’enlèvement ou de kidnapping soit encore un mode opérationnel des ADF. S’ils pouvaient les emporter juste pour se rechercher une main d’œuvre ou des ressources pour renforcer leurs éléments, donc nous voudrions que les Forces Armées de la République essaient d’intensifier la fouille », a plaidé Edgard Mateso. 

Plusieurs civils kidnappés le jeudi 17 juin dernier par les rebelles de l’ADF restent jusqu’à ce jour en captivité. La majorité parmi eux sont des cultivateurs. Ils ont été amenés en brousse lors d’une incursion des ADF, dans les villages Kisanga, Kitovo et Livano à cheval entre le secteur de Ruwenzori et la Chefferie des Bashu, en territoire de Beni. 

Sur plus de trente personnes kidnappées, quatorze seulement ont été libérées le vendredi 18 juin dans la soirée et le samedi 19 juin dernier. Ces anciens otages sont tous en âge avancé et sont fatigués. 

D’autres sources dans la région indiquent qu’en dehors de deux femmes tuées lors de cette incursion, la zone est devenue inaccessible pour rechercher d’autres disparus. 

Le Lieutenant Antony Mwalushay, porte-parole des opérations Sokola 1 Grand Nord quant à lui informe que les Forces armées de la RDC (FARDC), ont intensifie leurs patrouilles dans la zone afin de retrouver les otages. 

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner