Forum des As : « La CENCO fustige une justice sous la botte des politiques »


Revue de presse du mardi 22 juin 2021. 

La justice à double vitesse, la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) n'en veut pas. C’est le sujet phare que la presse congolaise développe mardi 22 juin 2021. 

Les évêques catholiques fustigent « cette justice gangrénée par la corruption et instrumentalisée par le politique ». C'est du moins l'essentiel du message du clergé congolais, diffusé hier lundi, à l'issue de la 58e assemblée plénière de la CENCO, tenue du 14 au 18 juin dernier à Kinshasa, rapporte Forum des As

Selon les évêques catholiques, « la justice continue d'être mal rendue au pays », poursuit le journal. Pourtant, précise la CENCO, « la justice est l'un des piliers d'un état de droit : elle grandit une nation ». 

La Prospérité aborde un autre point de la 58e assemblée plénière de la CENCO et dit décréter « une journée de prière pour l’unité nationale ». 

 « Unis par le sort, les uns ayant ‘’la nationalité congolaise d’origine’ ’ , les autres l’ayant ‘’d’acquisition individuelle’’, nous sommes tous, à titre égal, filles et fils de la RDC. Nous sommes invités à apprécier ce que nous sommes, apprécier aussi les autres, afin de mettre ensemble ce qui nous est commun et ce qui nous différencie, pour le plus grand bien de tous et la gloire de Dieu », ajoute la CENCO. 

Pour sa part Le Potentiel se penche sur la loi modifiant et complétant la loi organique portant organisation et fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) adoptée au Parlement. Pour les évêques, la loi telle qu'adoptée ne "rassure pas un processus électoral crédible". 

La CENCO demande au peuple congolais de demeurer vigilant pour faire respecter le délai constitutionnel. Car, de son point de vue, il y a péril en la demeure !
D’où le sens de l’« Appel à la cohésion nationale », lancé  par les 45 cardinaux, archevêques, évêques et administrateurs membres de la CENCO. 

Ce sujet intéresse aussi Actualité.cd qui indique que la CENCO recommande au gouvernement de « rééquilibrer » les dépenses des institutions proportionnellement aux besoins de la population. 

Les évêques disent notamment constater que le budget de l’Etat accorde plus d’attention aux institutions politiques et ce, au détriment de l'intérêt de la population. 

Autre aspect qu’exploite 7sur7.cd : « Covid-19. Les évêques catholiques demandent aux autorités de prêcher par l'exemple en se faisant vacciner publiquement ». 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner