Tanganyika : 1712 ménages de déplacés en détresse à Kongolo


Près de 1800 ménages de déplacés en provenance de Kabambare dans la province du Maniema ont été recensés jeudi 24 juin, dans le territoire de Kongolo. Ces déplacés ont fui les affrontements entre les groupes rivaux Maï-Maï Malaika. Depuis leur installation, ils se disent abandonnés et appellent à l’assistance humanitaire. 

Selon la Direction générale des migrations (DGM), ces ménages enregistrés au centre de Kongolo sont au nombre de 1712. 

Ces chiffres restent encore provisoires à cause de la difficulté qu’éprouve ce service à recenser les autres déplacés qui ont trouvé refuge dans les villages du territoire de Kongolo, frontaliers du territoire de Kabambare de la province du Maniema.

Ces déplacés affirment manquer de tout. L'administrateur du territoire assistant en charge des finances et développement, Kasongo Baraka Bakase, confirme cette information. Il invite les autorités compétentes à leur apporter de l'assistance : 

''Ils sont là ; ils sont en train de peiner. Nous tendons tout simplement les mains aux gouvernements tant national que provincial et aux ONG ; ceux qui sont prêts pour venir épauler cette paisible population, qui est en train (de souffrir)".

Il explique que ces déplacés ont fui des affrontements entre deux groupes de Maï-Maï:

''Tous ces déplacés indiquent avoir fui les affrontements survenus le 2 et 3 juin entre les deux factions de Maï-Maï Malaika dans les localités de Mombese et Katimpa dans le territoire de Kabambare. Des affrontements qui ont causé mort d’hommes, provoqué l’incendie des dizaines des maisons et ont jeté des milliers des déplacés dans la rue".

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner