Professeur Nyabirungu: « La RDC a besoin d'une autre juridiction capable de viser la criminalité économique et financière grave»

Le professeur Raphaël Nyabirungu plaide pour l’instauration d’un parquet national financier, afin de lutter contre la corruption en RDC :

« Je crois que, dès le départ, on n’a pas doté la Cour des comptes d’outils suffisants dans le sens de poursuivre ou réprimer la corruption des fonds publics. Elle se contente de faire son rapport à son autorité de tutelle, qui est le Parlement. Et pourtant, tout le monde peut le vérifier, il n’y a pas une atteinte grave, une criminalité grave dans un Etat, qui peut rester impunie ».

Dans son livre intitulé : « Plaidoyer pour un parquet national financier en République démocratique du Congo » récemment publié, le professeur émérite et doyen honoraire de la faculté de droit de l'Université de Kinshasa (UNIKIN) indique que la Cour des comptes n'étant pas en mesure de réprimer les infractions, la RDC a besoin d'une autre juridiction capable de viser la criminalité économique et financière grave et d'en rendre compte annuellement.

Pour lui, cette juridiction doit agir indépendamment des autres déjà existantes dans le pays ; en l'occurrence le tribunal de paix.

Le professeur Raphaël Nyabirungu répond aux questions de Jeef Ngoy :

/sites/default/files/2021-06/09._250621-p-f-kin_invite_profnyabirungu-00.mp3

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner