Massacre de Kamuina Nsapu : « Aucun cas répertorié n’a fait objet d’un jugement », déplore Bacre Waly Ndiaye

La situation des victimes des violences de Kamuina Nsapu n’a pas évolué. Sur les 16 cas symboliques identifiés des massacres de 2016 et du 7 mai 2017 au Kasaï-Central, aucun n’a bénéficié d’un jugement et les tireurs de ficelles ne sont toujours pas identifiés, affirme le président de l’équipe d’experts internationaux sur la situation du Kasaï, Bacre Waly Diaye.

« Les résultats de la lutte contre l’impunité, objectivement, n’ont pas beaucoup évolué car au jour où je vous parle, les 16 cas symboliques -identifiés pour montrer aux victimes, à la population, à l’ensemble du pays qu’il n’y aurait pas d’impunité pour les crimes qui ont été commis pendant la crise de 2016 à nos jours - aucun de ces 16 cas, objectivement, n’a fait l’objet d’un jugement », déplore Bacre Waly. 

C’est le résultat d’une mission de deux semaines menées au Kasaï et à Kinshasa sur la lutte contre l’impunité.

Pour Bacre Waly Ndiaye, les quelques progrès constatés au cours de cette enquête ne sont pas en proportion avec les défis de l’affaire.

Bacre Waly Ndiaye s’entretient avec Jean-Pierre Elali Ikoko :

/sites/default/files/2021-07/07._060721-p-f-kin_invite_bacre_waly_ndiaye-00.mp3

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner