Kinshasa: un moratoire d'une semaine accordé aux chauffeurs de taxis après leur grève

Le gouvernement a accordé aux chauffeurs de taxis de Kinshasa un moratoire de six jours à la suite de mouvement de grève déclenché ce lundi 12 juillet pour protester contre les tracasseries policières. Le ministre de l’Intérieur Daniel Aselo Okito l’a dit à l’issue d’une réunion à laquelle ont participé le gouverneur de la ville de Kinshasa et le patron de la police de la ville de Kinshasa.

 « Depuis ce matin à Kinshasa, il y a eu des mouvements de grève lancés par des chauffeurs. Nous sommes arrivés à décider, sur proposition du gouverneur de la ville, l’instauration d’un moratoire d’une semaine. C’est-à-dire que pendant une semaine, les chauffeurs de Kinshasa vont circuler librement. Il n’y a pas de contrôle des documents », a expliqué Daniel Aselo Okito, ministre de l’Intérieur.

Mais il prévient les chauffeurs :

« Mais il faut éviter toute confusion. On ne dit pas aux chauffeurs qu’ils vont se comporter de n’importe quelle manière. Ils n’ont pas à gêner les gens, ils n’ont pas à commettre des infractions. Le moratoire c’est seulement par rapport  aux documents qui leur sont exigés  par la loi, par l’autorité urbaine. Nous demandons à la police de laisser les chauffeurs circuler librement, mais nous ne leur interdisons pas de veiller sur le comportement des chauffeurs dans la rue, parce qu’ils ne peuvent pas continuer de narguer l’autorité en dérageant les pauvres citoyens ».

Les conducteurs des taxis et taxi-bus étaient grève depuis ce lundi 12 juillet matin à Kinshasa. Ils protestaient contre les tracasseries policières dont ils sont victimes. Le week-end dernier, un chauffeur de taxi a été agressé par un policier de circulation routière dans la partie Est de Kinshasa. 

Plusieurs personnes ont été dans les arrêts de bus ce matin, mais ces engins n’étaient pas visibles sur les artères principales de Kinshasa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner