Forum des As : « Monsengwo : la nation lui exprime sa reconnaissance aujourd’hui »

Revue de presse du mardi 20 juillet 2021.

Le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi va décorer le Cardinal défunt Laurent Monsengwo, à titre posthume, au rang de « Grand chancelier des ordres nationaux de la médaille d’or de mérite civique. » C’est l’actualité principale que les médias commentent.

Plusieurs personnalités dont le Président de la République, Félix Tshisekedi et probablement celui du Congo-Brazzaville, Denis Sassou Nguesso, seront présentes à cette cérémonie, renseigne Forum des As.

Pour ce quotidien, cet hommage ira au-delà du cadre purement ecclésiastique, car il sera celui de tout un peuple à un prince de l’Eglise catholique certes, mais surtout à un religieux qui n’a pas hésité à répondre à l’appel de la nation au moment où celle-ci avait besoin de lui, au seuil des années 90 durant lesquelles le Congo/Zaïre négociait son virage vers la démocratie.

Laurent Cardinal Monsengwo Pasinya a marqué son époque, reconnait pour sa part L’Avenir.

Non seulement en tant que l’emblématique Président la Conférence nationale souveraine (CNS) des premiers instants de la démocratie pluraliste au Zaïre (actuellement République démocratique du Congo), mais également comme Chef religieux, Homme politique et universitaire de renom. C’est sous toutes ces casquettes que la Nation congolaise, représenté par les habitants de Kinshasa, lui conduisent aux panthéons des inoubliables, place digne de son rang, écrit le quotidien.

Depuis les premières heures matinales de ce mardi 20 juillet 2021, ils ont assiégé le Palais du Peuple, siège de la représentation nationale, pour rendre au Cardinal ses derniers hommage.

Une autre réaction, celle de Christophe Mboso est à lire à la une de l’Agence congolaise de presse (ACP). Le président de l’Assemblée nationale témoigne : « le Cardinal Laurent Monsengwo est une figure emblématique de la politique en RDC ».

Et d’ajouter : « le Cardinal Monsengwo était sévère avec tous les membres de la classe politique   de notre pays. Pour lui, cette sévérité   l’avait été non pas par méchanceté mais plutôt comme un parent qui veut du bien à ses enfants. »

Grève des médecins

Frustrés de constater que le gouvernement n’a pas répondu à leurs revendications, les médecins du secteur public radicalisent leur grève. Ils ont publié lundi 19 juillet une grille déterminant les institutions médicales désignées pour la prise en charge des urgences à Kinshasa.

Les médecins des services de l’État sont en colère Pour tout, note le quotidien Forum des As.

 Ils ont décidé de radicaliser leur mouvement de grève à partir de ce mardi 20 juillet à 8h00’. A cet effet, ces blouses blanches ont mis sur pied un chronogramme, présenté sous forme de « polarisation des urgences ».

Cette grille, signée par trois représentants de ces syndicats, en l’occurrence. Dr Boloko May (SYNAMED), Dr Ngoie Divita (SYMECO) et Dr Olivier Mbunze (SYLIMED), cette correspondance, émanant de bureaux exécutifs provinciaux de Kinshasa, aligne huit institutions médicales, à consulter dans les colonnes de 7su7.cd

Autre actualité, le Sénat proroge pour la quatrième fois l'état de siège, décrété par le Président de la RDC dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri. Décision prise lors de la plénière tenue par visioconférence, lundi 19 juillet. Tous les sénateurs qui ont pris part à cette plénière ont voté, à l'unanimité, en seconde lecture, le projet de loi autorisant cette prorogation pour une durée de 15 jours, précise l’ACP.

Une minute de silence a été observée au cours cette session, en mémoire de feu cardinal Laurent Monsengwo Pasinya ainsi que des nouvelles victimes de l'insécurité qui sévit dans l'Est du pays.

Autre sujet qui fait l’actualité ce matin, Matata se dit victime d’un empoisonnement. L’information est livrée par Actualité.cd

C’est par un tweet qu’Augustin Matata Ponyo a annoncé ce mardi le résultat d’un test effectué la veille. D’après lui, il a été victime d’un empoisonnement : « A tous les congolais et citoyens du monde. C’est bien dommage pour ce qui nous est arrivé. Les résultats préliminaires du test indiquent que nous avons été empoisonnés. Union de prières et merci pour tout votre soutien ». Son entourage affirme qu’il ne se sentait pas bien déjà depuis quelques jours.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner